Remise de peine pour les jeunes du journal contestataire Rebelle !

Par • Mis à jour le 30/04/2015 - 21:42

Sonny Laguerre et Raphaël Cécé, les jeunes du journal Rebelle ! ont annoncé à la presse jeudi 30 avril le verdict de leur jugement à Pointe-à-Pitre.

    Remise de peine pour les jeunes du journal contestataire Rebelle !
Sonny Laguerre et Raphaël Cécé ont annoncé à la presse jeudi 30 avril leur remise de peine à la salle Rémy Nainsouta de Pointe-à-Pitre." Nous sommes satisfaits du jugement qui a été rendu le 21 avril ", a précisé le premier. Sonny Laguerre s’est vu relaxé pour les faits d’agression sur un agent de police. Raphael Cécé, lui, a vu sa peine réduite à 2 mois avec sursis et 500 euros d’amende.

"Une situation qui vise à faire taire les jeunes"

"L’activité que nous menons est cruciale. Aujourd’hui, il faut des jeunes qui militent. Il faut des jeunes qui luttent pour changer cette société complètement en dysfonctionnement. On voit la précarité, on voit le chômage et nous ne pouvons accepter une situation qui vise en réalité à faire taire les jeunes". Ce procès n’a pas affaibli la motivation des plumes du journal Rebelle ! qui ont appelé l’ensemble des jeunes guadeloupéens à les rejoindre "pour changer notre société".

"Les faits étaient trop gros"

Raphaël Cécé s’est vu reproché d’avoir menacé de mort la police. Néanmoins, il a été condamné en deçà des réquisitions de l’avocat général (2 mois avec sursis au lieu de 3 mois). Pour Maître Sarah Aristide, il ne s’agit que "d’une relaxe déguisée" face à des "faits qui étaient trop gros". En outre, un pourvoi en cassation a été déposé pour l’affaire de Raphaël Cécé "afin qu’à l’issu de cette procédure nous puissions espérer aboutir à un blanchiment de ces deux jeunes qui se sont vus de la situation de victime à celle de prévenu", a indiqué leur avocate.

Anaëlle Edom