SIAEAG : ultimatum du personnel

Par 19/01/2021 - 20:05 • Mis à jour le 19/01/2021 - 19:40

Les personnels du SIAEAG (Syndicat Intercommunal d'Alimentation en Eau et Assainissement de Guadeloupe) lance un ultimatum aux élus : sans réponse sur leur avenir avant vendredi 22 janvier, 12 heures, ils cesseront le travail. Ils crient au ras-le-bol d'autant que la dissolution du Syndicat, selon eux, est fixée 1er février 2021.

    SIAEAG : ultimatum du personnel

Les agents du SIAEAG (Syndicat Intercommunal d'Alimentation en Eau et Assainissement de Guadeloupe) mettent la pression sur les collectivités majeures (Région et Département). Ils déplorent un "silence assourdissant" de la part des élus. Un accord a été signé en juillet 2020 quant à l'avenir des agents, un accord qui n'est respecté selon le personnel. Ils s'inquiètent car l'avenir est  incertain, à l'approche de la date du 1er février 2021. En effet, c'est à cette date que sera dissout le Syndicat Intercommunal, selon eux. Ils parlent aujourd'hui de ras-le-bol et surtout de dénigrement dont ils sont victimes. Les élus ont jusqu'au vendredi 22 janvier, midi, pour répondre à la question de l'avenir des salariés du SIAEAG. En l'absence de réponse, le personnel annonce qu'il cessera le travail avec les conséquences que l'on sait sur la distribution de l'eau potable sur le réseau du Syndicat. "Aujourd'hui, nous, on ne fait plus confiance à personne" déclare Stéphane Zamord, délégué UNSA du SIAEAG. "On a l'impression que nous, on est en train de nous laisser partir à l'abattoir".