Sargasses : Etat, Région, Département au chevet de Capesterre de Marie-Galante

Par 15/02/2019 - 16:38 • Mis à jour le 15/02/2019 - 16:38

Le préfet de région Philippe Gustin, dans le cadre de la mission Sargasses pilotée par la sous-préfecture de Pointe à Pitre, est allé se rendre compte de la situation sur place à Capesterre de Marie-Galante ce vendredi. Il y a du travail !

    Sargasses : Etat, Région, Département au chevet de Capesterre de Marie-Galante

Le préfet de Région n'était pas seul, il avait convié, le sénateur Dominique Théophile, le conseil régional et le conseil départemental, ainsi que les élus de la communauté de communes et de la municipalité de Capesterre à prendre part à cette séance de travail. Une commune qui durant près de 7 ans, a fait face, seule, aux dépenses de ramassages des algues brunes. Cependant, selon Marlène Miraculeux Bourgeois, le maire de Capesterre, en 2018, l'ampleur des sargasses était difficilement gérable, tant sur le plan humain, que matériel ou financier.

 

C'est toute l'activité économique de la commune qui a été touchée, par ces épisodes d'échouages massifs de sargasses, notamment le secteur de la pêche, qui a été lourdement impacté. Le port de pêche est devenu impraticable. Des solutions sont néanmoins à l'étude, notamment, la reconfiguration de l'infrastructure portuaire de Capesterre. Nicole Erdan, présidente de la commission "Environnement" au conseil départemental.