Sargasses : l’activité touristique bat de l’aile aux Saintes

Par • Mis à jour le 15/06/2015 - 18:11

Le tourisme bat de l’aile aux Saintes avec l’échouage important de sargasses sur les côtes de l’île. Ce matin, Emmanuel Duval, le maire de Terre de Bas a indiqué que sa commune n’avait pas les moyens suffisants pour venir à bout des algues brunes.

    Sargasses : l’activité touristique bat de l’aile aux Saintes
L’activité touristique et économique est en berne à Terre de Bas avec l’échouage massif des algues sargasses sur le littoral.

"Depuis une année l’activité touristique notamment sur la plage de Grand Anse est vraiment morte. Nos deux restaurateurs présents sur l’île n’ont pas de chiffres d’affaire. Ils sont obligés de fermer pratiquement 2 à 3 fois dans la semaine. Quant aux pêcheurs n’en parlons plus." a précisé Emmanuel Duval, le maire de Terre de Bas sur notre antenne.

Récemment des actions de ramassages ont été menées par la collectivité régionale et la CANBT. Toutefois, la situation n’a pas pour autant évoluée. La commune de Terre de Bas n’a pas les moyens financiers pour enlever ces algues brunes.

"Il faut compter 100 euros par heures de travail. Si vous restez une journée cela fait 8 heures. Cela fait 800 euros par jour. S’il y a plusieurs chantiers qui interviennent sur un mois, deux mois, trois mois, demain on ne pourra pas avoir des investissements dans la commune." a indiqué Emmanuel Duval.