Sécurité routière : ça va se durcir

Par • Mis à jour le 10/01/2018 - 07:10

Le gouvernement a confirmé ses mesures punitives pour renforcer son arsenal contre l’insécurité routière. Le 1er ministre Edouard Philippe a détaillé les annonces entérinées à l’issue du Comité interministériel de la sécurité routière. Vitesse au volant, téléphone en conduisant, alcool : les contrevenants n’auront qu’à bien se tenir. Retour sur toutes ces nouvelles dispositions qui vont entrer en vigueur sous peu.

    Sécurité routière : ça va se durcir

Le Premier ministre a entériné la baisse de la vitesse maximale autorisée à 80km/h sur les routes secondaires à double sens, terre-plein ou glissière, et ce à partir du 1er juillet prochain. La mesure était fortement envisagée depuis le mois de décembre et demandée depuis plusieurs années par certaines associations, sans pour autant faire l’unanimité en leur sein. Mais qu’à cela ne tienne Matignon a tranché. Et notre réseau routier ne fera exception à la règle.  Cette mesure n’est pas la seule à avoir été acté. D’autres vont sans nul doute mettre nombre d’automobilistes sous la menace, en Guadeloupe, à l’instar des autres régions de France.

Des sanctions encore plus lourdes sont ainsi prévues pour réprimer l'usage du téléphone portable au volant. En cas d'infraction commise en même temps que l’utilisation de votre téléphone en conduisant, vous pourrez avoir votre permis suspendu, au lieu d'un retrait de trois points jusqu’ici.

Concernant enfin la lutte contre l'alcool, Édouard Philippe a annoncé que toute personne dont le permis aura été retiré une deuxième fois pour alcoolémie ne pourra le récupérer qu’en équipant son véhicule d’un éthylotest antidémarrage et en se soumettant à un suivi médical. Enfin, toute personne contrôlée positive à un produit stupéfiant ou avec un taux d'alcool supérieur à 0,8 gramme verra son véhicule placé en fourrière pour une durée de sept jours. Toutes ces mesures entreront donc en vigueur le 1er juillet prochain. Dans notre département comme ailleurs, ces mesures produiront à n’en pas douter leurs effets, dès les premiers contrôles.