Sécurité routière: des stages de prévention plutôt qu’une amende

Par 15/12/2020 - 12:06
01/01/2020 - 00:00

Ce lundi après-midi une opération de contrôle routier avec alternative à la sanction était organisée au rond point de Montebello, à Petit-Bourg. Les automobilistes contrôlés en état d'infraction avaient le choix entre suivre immédiatement une séquence de sensibilisation d'une vingtaine de minutes, ou être tout simplement sanctionné par une contravention.

    Sécurité routière: des stages de prévention plutôt qu’une amende

La sécurité routière se compose traditionnellement de deux volets : la prévention, et la répression. Ce lundi 14 décembre dans l'après-midi, la préfecture, le procureur de la République de Pointe-à-Pitre Patrick Desjardins, et la Gendarmerie nationale, ont tenté de mettre en application ces deux préceptes en même temps. Une opération de contrôle routier avec alternative à la sanction a donc eu lieu aux abords du giratoire de Montebello, à Petit-Bourg, entre 14 h et 18 h. “L'idée, c'est de proposer aux personnes ayant commis des infractions, de bénéficier d'une séance de sensibilisation à la sécurité routière, plutôt que de repartir avec une contravention. Il leur est permis de discuter avec les acteurs de la prévention, afin de mieux prendre conscience du comportement à avoir”, explique Dina Latchoumaya, coordinatrice Départementale de sécurité routière.

Car l'urgence d'un changement de comportement au volant se fait sentir. Déjà 47 personnes au moins sont mortes sur nos routes cette année, soit autant que sur toute l'année 2019. "En Hexagone ou dans les autres départements, cela fait trois ans que la mortalité sur les routes baisse. Ici en Guadeloupe, cela fait trois ans que ça augmente", alerte le préfet Alexandre Rochatte, présent lors de l'opération.

stage sécurité routière

25 personnes interpellées

Mais cette opération peut-elle être efficace ? Oui, selon Patrick Desjardins, le procureur de la République de Pointe-à-Pitre qui est convaincu que les avertissements peuvent être aussi efficaces que des sanctions". C'est d'ailleurs lui qui l'a autorisée. Au total 25 conducteurs ont été contrôlés en état d'infraction, et tous ont accepté de se prêter au jeu du stage de prévention, d'une durée de 20 minutes. Sur place, ils semblaient soulagés d'avoir évité une amende. "C'est le cadeau du père noël avant l'heure", confie Raymond, un automobiliste surpris avec son téléphone au volant par les gendarmes. La préfecture entend reconduire ces contrôles routiers avec alternative à la sanction plus régulièrement à l'avenir. Environ deux fois par an si possible.

Tags