Sud Basse-Terre : Une nouvelle étape dans le dossier de l'eau

Par 04/04/2016 - 22:56 • Mis à jour le 04/04/2016 - 22:56

Après plusieurs protestations du comité de défense des usagers de l'eau, la Communauté d'agglomération Grand Sud Caraïbes a reconnu une situation explosive. Ce lundi 4 avril 2016, lors d'une réunion au siège de la structure à Basse-Terre une commission a été nommée pour mener une étude sur la problématique de l'eau à Capesterre-Belle-Eau. La facturation des abonnés n'aura plus lieu.

    Sud Basse-Terre : Une nouvelle étape dans le dossier de l'eau
Visiblement, le comité de défense des usagers de l'eau commence à être entendu sur les problèmes de facturation soulevés à Capesterre-Belle-Eau.

En effet, la communauté d'agglomération Grand Sud Caraïbes (CASBT) reconnait une situation explosive. Dans cette optique, une réunion a eu lieu, ce lundi 4 avril 2016, au siège de la CASBT (Basse-Terre) en présence des élus.

Et dans ce dossier difficile, les élus sont parvenus à un accord. Les poursuites s'arrêtent. Il en va de même pour la facturation des abonnés. En outre, une commission a été nommée.

Composée de trois élus de Capesterre-Belle-Eau et de trois membres du comité de l'eau dont le président Germain Parran, cette dernière devra mener à la fois une étude et une enquête afin de présenter ses premières conclusions dans trois mois.

Pour Lucette Michaux Chevry, la présidente de la CASBT, il s'agit là d'une décision logique et sage.

La loudeur de la tâche

Hugues Ramdidi, élu de l'opposition capesterrienne fera parti de la commission d'enquête qui a été mise en place ce lundi. Après deux heures de réunion, il s'est dit soulagé et satisfait de cette décision, même si il reconnait que le dossier de l'eau dans le sud Basse-Terre est une lourde tâche.