TRANCHES D'HISTOIRE : le ciné-théatre "la Renaissance"

Par 09/06/2018 - 15:02 • Mis à jour le 09/06/2018 - 15:02

Site classé monument historique, l’ex-cinéma théâtre « La Renaissance » a tenu des dizaines de décennies depuis son inauguration en 1930. Bien longtemps après sa construction, le bâtiment, certes usé par le temps, est toujours debout.

    TRANCHES D'HISTOIRE : le ciné-théatre "la Renaissance"

Édifié au début du 20ème siècle à l’emplacement d'anciennes écuries, et remplaçant la salle de spectacle incendiée en 1882, le complexe “La Renaissance” à Pointe-à-Pitre fut la  première salle de cinéma de Guadeloupe, avec ses 500 places. Pièces de théâtre et concerts y étaient également produits. L’établissement a été inauguré le 22 mars 1930. Il accueille initialement des représentations de spectacle vivant et organise des projections cinématographiques, puis à partir des années 1970, il se consacre au cinéma. Toute exploitation est finalement arrêtée en 2001.

 

a

 

La façade, la toiture du bâtiment ainsi que les galeries métalliques sont inscrites au titre des monuments historiques de France depuis le 9 janvier 2009.Le bâtiment est inclus dans un projet culturel de renouvellement urbain de la ville de Pointe-à-Pitre. Le processus d'achat a été validé par la communauté d'agglomération Cap Excellence en juillet 2010, confirmé en 2011 et finalisé le 22 mars 2012.

 

z   e


Il faut savoir que ce n'est que dans les années 70 que l'établissement devient uniquement cinéma. Durant ces années d'exploitation, les nombreux cinéphiles ont pu apprécier des films venus du monde entier, avec ses fameuses places assises au « balcon ». Fermé en 2001, la salle est depuis laissée à l'abandon. 

 

r

 

Le 29 novembre 2013, l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) a accordé à Cap Excellence une subvention de 365.700euros pour l'opération de requalification. Par la suite, la communauté d'agglomération a lancé des études telles qu’un rapport avant travaux de repérage d'amiante, un diagnostic de mise en sécurité du bâtiment et un relevé architectural, qui a pour but d'approfondir la connaissance de l'édifice à travers des mesures précises. C'est donc à la réception d'une de ces études que le périmètre de sécurité a été mis en place.

 

t   y

 

La Renaissance est soumise à des règles strictes et tous les travaux doivent être suivis par les services de la Direction des affaires culturelles. Le cinéma "Renaissance" représente depuis peu un danger pour les riverains. Le maire de la ville a pris un arrêté et mis en place une déviation pour éviter de passer devant. Une opération de réhabilitation est prévue pour rénover ce cinéma le plus ancien de Guadeloupe.