TRANCHES D'HISTOIRES : Les sources sulfureuses de Sofaïa

Par • Mis à jour le 14/04/2018 - 18:38

A Sainte-Rose, en direction de la montagne, se trouve une source très connue : la source de Sofaïa. Cette source, est une eau soufrée qui est bue et utilisée par grand nombre de Guadeloupéens. Il est dit que l’eau de Sofaïa permet un bel éclat de la peau, la disparition de certains problèmes cutanés tels que l’eczéma, un nettoyage du foie lorsqu’elle est bue. La source est peu fréquentée en journée, mais rempli en fin d’après-midi et début de soirée car elle est très prisée.

    TRANCHES D'HISTOIRES : Les sources sulfureuses de Sofaïa

Les Bains sulfureux de Sofaïa sont situés à Sainte-Rose. Vraisemblablement apparue lors du tremblement de terre de 1843, son eau de 31 degrés a des propriétés curatives. Auparavant, un bassin avait été aménagé mais il a été remplacé par un discret filet d'eau sous lequel on peut se doucher. Les douches aménagées sont d'accès. L'odeur du soufre est parfaitement tolérable.

s   b

Situés sur la commune de Sainte-Rose, les bains sulfureux de Sofaïa, étaient, à l'origine, dans les années 40, constitués d'un simple bassin. Perché à 300 m au-dessus du niveau de la mer, le bain de soufre de Sofaïa déverse son eau réputée antiseptique sortie directement des entrailles de la montagne. Ici, l’eau a la réputation d’assainir la peau, après le bain, beaucoup repartent avec des bouteilles pleines. Les travaux entrepris par la municipalité en 1996, offrent aux visiteurs des douches propres et conviviales.

 

j

Il y a quelques temps encore, les habitants de Sainte Rose et quelques visiteurs, se baignaient dans cette eau providentielle. Certains disaient qu'elle était miraculeuse. Aujourd'hui, parfaitement aménagée, la source coule à de nombreux robinets, permettant aux habitants, de s'alimenter quotidiennement d'eaux de sources, en remplissant moult bouteilles et bidons.

 

z   t

Une chapelle a été construite également sur le plateau, en contre bas de la source. De nombreux fidèles viennent s'y recueillir, certains y déposeraient même leurs béquilles.