Un mois de mars consacré aux femmes guadeloupéennes

Par • Mis à jour le 08/03/2018 - 09:33

Ce jeudi 8 mars marque la Journée internationale de lutte pour les droits de la femme. Une journée qui revêt une dimension toute particulière cette année au regard des mouvements tels que #Meetoo et #BalanceTonPorc, lancés à travers le monde depuis six mois pour défendre les victimes de harcèlement sexuel et plus largement les droits des femmes. Bien que souvent détournée à des fins mercantiles, la date du 8 mars est, non pas une fête à l’instar de la Saint-Valentin ou la Fête des Mères, mais bien une journée à considérer dans sa dimension militante.

    Un mois de mars consacré aux femmes guadeloupéennes

Depuis 1982 en France, chaque 8 mars, les associations qui militent pour les droits des femmes profitent de cette journée pour sensibiliser le grand public à ces problématiques. 
En Guadeloupe, la journée internationale des femmes compte cinq temps forts et se déroule durant tout le mois de mars sur le thème « Mon corps, mes droits ».
Le point d’orgue de cette série de manifestation sera la journée du 10 mars au cours de laquelle, le préfet de la Région, Éric Maire, ouvrira la manifestation « Mon corps, mes droits, d’hier à aujourd’hui » au vélodrome de Gourdeliane à Baie-Mahault, de 8h à 14h. Plusieurs thématiques seront abordées lors de cette journée de la femme : les droits des Femmes,les associations militantes et Fanm Antan Lontan / Fanm Jodi Jou.

Tout au long du mois de mars

D’autres rendez-vous sont prévus au programme de ce mois consacré à la lutte pour les droits des femmes. Le vendredi 9 mars, l’association d’aide aux victimes et informations juridiques (AVIJ971) dirigera une conférence débat au ciné-théâtre du Lamentin après la projection du film « Les figures de l’ombre », drame biographique américain coécrit, coproduit et réalisé par Theodore Melfi 2016.
Les vendredis 9 et 16 mars, la ville des Abymes organisera le matin un débat avec les élèves des classes de 3ème du collège du Bourg sur le thème « Moi femme guadeloupéenne, et alors ! » avec Mme Raymonde TORIN (film documentaire « DIOUMA »). L’ouverture officielle aura lieu à 19h en présence de la sénatrice Mme Victoire Jasmin.

Le dimanche 11 mars à 9 heures, l'association AURORE de Marie-Galante organisera une matinée  sur le thème « Hommes Femmes : choix de vie et de liberté » à Saint-Louis de Marie-Galante.
Vous l'avez compris, les autorités et les associations souhaitent faire de ce mois de mars un véritable mois consacré à la Femme.

L’objectif étant à terme de conduire les guadeloupéennes et les guadeloupéens à échanger, initier ou poursuivre la réflexion sur les moyens de bâtir ensemble une société où la notion d’égalité des chances serait non plus un objectif à atteindre mais une réalité.