Une conférence régionale sur l’eau à la Préfecture

Par • Mis à jour le 19/07/2018 - 21:06

La Conférence Régionale de l’Eau débutée ce jeudi matin à la Préfecture, s’est poursuivie avec une rencontre avec les usagers, puis se poursuivra vendredi avec les techniciens. Le tout sur les bases du rapport d’audit sur l’état de la distribution de l’eau diligenté par le Président Emmanuel Macron.

    Une conférence régionale sur l’eau à la Préfecture

« Il faut avancer dans ce dossier qui préoccupe les guadeloupéens. Face à une situation indigne » a déclaré le préfet, qui était l’invité de notre édition de 18h. Il faut restaurer la confiance dans ce dossier, pour remettre les réseaux à niveau, améliorer l’assainissement et rétablir l’équilibre économique, pour que les usagers paient l’eau au juste prix.

Une eau de qualité, à encore ajouté le représentant de l’Etat. Pour cela, le plan d’urgence sera abondé de 71 millions 400 000 euros, afin essentiellement de mettre un terme aux tours d’eau et aux coupures, d’ici un an et demi à deux ans. Selon la Conférence Régionale de l’Eau, il faut créer les conditions d’une situation stable et durable, avant de créer une instance de solidarité de l’eau. Il faudra également réduire les pertes dues aux fuites sur le réseau. Marc René Bayle, inspecteur général de l’administration, ayant conduit la mission d’audit :

 
Une situation indigne d'un pays développé! Voilà comment le préfet de région Philippe Gustin qualifie la situation en Guadeloupe avec la pénurie d'eau dans les robinets. Le représentant de l'Etat a participé à la grande réunion qui se tenait à Basse Terre. Philippe Gustin a indiqué qu'il fallait une organisation claire dans ce dossier car il n'ya pas qu'un problème de quantité d'Eau en Guadeloupe mais également de qualité :