Violences conjugales : 6 bracelets anti-rapprochement délivrés en Guadeloupe

Par 25/05/2021 - 20:35 • Mis à jour le 25/05/2021 - 20:25

Un outil de plus dans la lutte contre les violences conjugales et intrafamiliales. Six bracelets anti-rapprochement ont été attribués à la Guadeloupe dans le cadre de cette lutte. Un protocole relatif à la mise en place de ce dispositif a été signé ce mardi 25 Mai 2021 au Tribunal Judiciaire de Pointe-à-Pitre, en présence des autorités, préfet, procureur de la République, associations, les forces de l’ordre, police et gendarmerie.

    Violences conjugales : 6 bracelets anti-rapprochement délivrés en Guadeloupe
Signature du protocole relatif à la mise en place au tribunal judiciaire de Pointe-à-Pitre du Bracelet Anti Rapprochement (BAR)

Le bracelet anti-rapprochement est un dispositif de surveillance électronique qui permet de géolocaliser une personne à protéger et un auteur réel ou présumé de violences conjugales. 

Un outil moderne

"Nous sommes en 2021, c'est aussi pouvoir utiliser la géolocalisation et la technologie...[...]. C'est aussi un problème sociologique d'abord de familles, on travaille avec les assistantes sociales, mais la technique nous permet maintenant de réagir plus vite", explique Thierry Renard, commandant de la gendarmerie de Guadeloupe.

Reportage ci-dessous de Laura Latchan : 

 

Un nouveau dispositif avec une particularité, un juge aux affaires familiales en dehors de toute procédure pénale, de plaintes pour une violence avérée pourra demander son utilisation. En termes de chiffres, l’année dernière, 76 ordonnances de protection ont été prononcées par le juge des affaires familiales et depuis le début de cette année, on en enregistre une vingtaine. La Guadeloupe qui n'est donc pas en haut du classement. Hélène Jude, Présidente du tribunal judiciaire de Pointe-à-Pitre.

Interview ci-dessous : 

Présentation du bracelet anti-rapprochement ci-dessous :  

Bracelet Anti-Rapprochement (BAR)

La technologie au service des autorités 

Tags