Violences conjugales : la Police Nationale fait un bilan

Par 07/09/2022 - 10:28 • Mis à jour le 07/09/2022 - 10:25

Ce mardi 6 septembre, la Police nationale de Guadeloupe organisait le 3ème anniversaire du Grenelle de lutte contre les violences conjugales au Macte. Plusieurs partenaires étaient invités pour faire un bilan. Depuis 2018, on déplore une augmentation de 63% de faits dénoncés. La police s’est engagée depuis des années dans cette lutte avec plusieurs dispositifs mis en place depuis pour les victimes.

    Violences conjugales : la Police Nationale fait un bilan
photo Police Nationale

368 plaintes en 2018 contre 622 en 2021. Après 3 ans, l’heure était au bilan. Le nombre d’agression est-il en augmentation ou les victimes ont-elles la parole plus libre ? La police nationale s’est engagée dans la lutte avec la formation de 50 agents ou encore un dispositif d’accueil confidentiel comme nous l’explique le commissaire Jean-Pierre Frédéric, directeur adjoint de la DTPN :

Le recrutement d’intervenants sociaux. La mise en place de bracelets anti rapprochement et téléphones graves dangers. Un nouveau groupe des violences conjugales a également été créé à la STPJ, en lien direct avec le substitut du procureur en charge de ces affaires. 

«Ce combat contre les violences faites aux femmes n’est pas une bataille impossible » a indiqué le commissaire lors des échanges. Il s’agit d’un changement de société, certes long et difficile, que la police ne peut mener seule. Pas une simple obligation de moyen mais bien une obligation de résultats, individuelle et collective. » a t-il ajouté.

 

Tags