« Voir et être vu ! » Un gilet fluo pour sauver les piétons

Par 10/10/2020 - 18:23
01/01/2020 - 00:00

« 1% de gilet réfléchissant » parmi les piétons circulant au bord de la route, de nuit. C’est le bilan d’une opération de sensibilisation à la sécurité routière, vendredi soir, aux Abymes. Des intervenants départementaux ont distribué des gilets réfléchissants aux piétons sur la route de Perrin.

    « Voir et être vu ! »  Un gilet fluo pour sauver les piétons

« 20% en tenue noire. 50% en tenue bigarrée. 29% en vêtements clairs et 1% de gilet réfléchissant ». Voilà le constat dressé par les équipes départementales dans le cadre des Rencontres de la sécurité, vendredi soir, aux Abymes, lors d’une distribution gratuite de gilets fluorescents sur la route de Perrin. Le message délivré : « voir et être vu ! » pour éviter tout accident.

Des gilets réfléchissants orange ont ainsi été distribués aux piétons. Marcheurs du dimanche ou coureurs avertis le but est de se protéger et se rendre le plus visible possible, explique Didier Pichy, intervenant départemental de sécurité routière pour la Guadeloupe : « surtout surtout c’est ne pas mettre des costumes sombres ! »

« Un véhicule, habillé en noir, c’est 30 mètres de visibilité qu’il a sur vous, 50 mètres si vous avez un T.shirt ou pantalon blanc, et 150 mètres si vous avez le gilet fluo ».

« Ca ne vous coûte rien », insiste cet ancien gendarme qui déplore que certains fassent passer leur « élégance » avant leur sécurité.

Catherine aime marcher au petit matin, « vers 5 heures », sur les routes des grands fonds « pour rester en forme » et reconnaît qu’elle a fini par se mettre un gilet fluorescent car « les voitures ne font pas attention parfois, il faut se mettre sur le bas côté pour les laisser passer ».

« Il faut marcher en contresens ; quand les voitures montent, moi je descends », conseille-t-elle pour plus de sécurité.

Didier Pichy rappelle aux piétons de circuler sur des zones adaptées, aux automobilistes d’ « allumer leurs phares » dès que la lumière du jour baisse et aux cyclistes de bien « se signaler » surtout quand ils circulent de nuit.

Depuis le début de l’année, 6 piétons et 4 cyclistes ont été tués sur nos routes. Les usagers dits vulnérables (à pieds ou en 2 roues) représentent 62 % des tués sur les routes guadeloupéennes. 

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.