Football : la FIFA menace Haïti d’exclusion

Par • Mis à jour le 27/08/2019 - 10:53

La Fédération haïtienne doit des salaires à son ancien sélectionneur Patrice Neveu, qui a démissionné en 2016. S’ils ne sont pas versés avant le 31 août, la FIFA menace d'exclure Haïti des compétitions internationales.

    Football : la FIFA menace Haïti d’exclusion

C’est une épée de Damoclès qui pèse sur les Grenadiers. Saisie par le Français Patrice Neveu, la FIFA a ordonné le versement de 200 000 dollars américains par la Fédération Haïtienne. Il s’agit d’arriérés de salaire, c’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles l’ancien sélectionneur avait démissionné en 2016, mais aussi des frais de recours engagés par le plaignant et de sanctions pour ce retard de paiement.


Déjà aidée financièrement par la FIFA, il n’est pas certain que la FHF réussira à rassembler cette somme avant cette date butoir, proche, du 31 août et cela pourrait coûter cher. En cas d’exclusion, les Rouges et Bleus ne participeront pas à la Nations League de la Concacaf notamment, alors que leur premier match à Curaçao est programmé pour le 5 septembre, avant la réception de l’île néerlandaise, le 10 septembre.

Une sélection qui monte

C’est un vrai coup dur, car après quatre décennies de disette, la sélection haïtienne est en pleine renaissance avec notamment sa récente demi-finale lors de la Gold Cup au mois de juillet. Pour rappel, les hommes de Marc Collat n’avaient été éliminés qu’en prolongation par le Mexique. Espérons pour les Grenadiers que ce nouvel élan sportif ne sera pas freiné à cause d’une histoire de sous.
 

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.