Changer d'île

Kéran Barolin a été malin à Sainte-Rose

Par Nicolas Ledain / RCI.FM / 06/08/2019 - 14:16

Le coureur de l'UVN s'est glissé dans le bon coup en quittant Baie-Mahault et a su se montrer patient pour l'emporter sur la 4e étape. Barolin a utilisé son punch caractéristique pour signer la deuxième victoire guadeloupéenne sur ce Tour 2019.

Au milieu de la ligne droite, sous le déluge, apparaît une silhouette en Noir et Orange. Dans des conditions dantesques, Kéran Barolin (UVN) fait lever la foule et vient couper la ligne sous les "hourras" de la clameur populaire. Le coureur du Nord vient de signer une superbe deuxième victoire guadeloupéenne sur cette 69 eme boucle, après celle de Larry Lutin (TKA), au Moule, sur le prologue. 

À Sainte-Rose, depuis une demi-heure, tout le monde espérait, trépignait même, en apprenant que quatre de nos représentants faisaient partie du coup qui s'annonçait gagnant. Finalement, en accélérant à l'approche du bourg, Barolin a prouvé qu'il avait les meilleures jambes et le meilleur "punch" de ce gros groupe de douze coureurs. Il a surtout libéré une foule qui ne demandait qu'à exploser. 

Récent vainqueur du Tour de Marie-Galante, le licencié de l'UVN vient une nouvelle fois démontrer sa grande forme sur cette saison 2019 avec ce succès de prestige. Sur l'étape RCI, Barolin a surtout permis aux Guadeloupéens de retrouver le sourire après un début de Tour un peu morose.

Comme un air latino

Le début d'étape ne laissait pourtant pas présager d'une issue si savoureuse. Déjà loin au général, Jhonathan Salinas (USL) a encore profité du fait qu'il n'était pas menaçant pour prendre le large, avec Abner Gonzalez (INT). Le licencié Lamentinois, porteur du maillot polka rouge et blanc en a profité pour jouer les points des pois dans un début d'étape qui cumulait quatre Grands prix de la montagne en 27,5 km.

En contre, Anzola (CCD) et Rujano (USL) ont ensuite allumé la mèche qui allait fumer le plus longtemps dans cette 4e étape. Revenu dans Gommier, le duo colombien s'est fait la malle dans Ferry la Coque et ce jusqu'à la sortie de Bosrédon. Avec un écart au-dessus des 2', le coureur de l'USL a même été virtuellement maillot jaune avant de sombrer.

Car en abordant les Grands-Fonds, son compatriote du CCD l'a déposé pour jouer cette étape en solitaire. Mais c'était sans compter sur l'effort conjoint des Interpro du maillot jaune, Adrien Guillonnet, et des Vino Astana Motors, du deuxième et maillot blanc, Vadim Pronskiy, qui a même tenté d'inquiéter le leader dans Dubisquet, avant d'être repris. En passant le pont de la Gabarre, tout le monde s'est alors regroupé et une nouvelle course a débuté.

Le bon coup des gars en "in"

C'est en arrivant sur Baie-Mahault que les douze hommes de l'échappée finale sont sortis. Devant, Miguel Alvarez (INT) et Pierre Almeida (TPI) étaient sous surveillance, mais malgré respectivement 1'43'' et 2'37'' de retard au général, ces hommes ont réussi à s'extirper du groupe des favoris.

Côté Guadeloupéen, en plus de Barolin, Cédric Locatin (EXC) et Grégory Blondin (EXC) complétaient la rime, avec Jordy Pruneau (CSCA), pour aller chercher ce succès tant espéré.

Au sommet de Versailles, ce gros groupe se débarrassait de Marcel Peschges (ETW), gros rouleur et menace la plus sérieuse après sa victoire à Capesterre-Belle-Eau l'an dernier. Groupée, l'échappée allait le rester jusqu'à l'arrivée ou presque, puisque la sortie de Barolin a tout dénoué.

Les Guadeloupéens retrouvent des couleurs

Derrière le vainqueur de l'UVN, Pruneau est venu signer une belle deuxième place à Sainte-Rose, tandis que son équipier au CSCA Ronald Géran a remporté le sprint d'un peloton qui a franchi la ligne 1'17'' après Barolin. Pas de quoi inquiéter Adrien Guillonnet qui a terminé avec tous ses adversaires directs et qui conserve donc son maillot jaune.

Malgré tout, la sortie de Locatin et Blondin leur permet de grignoter légèrement leur retard conséquent. Qui sait, peut-être que les grosses ascensions de jeudi pourront permettre de replacer les deux Baie-Mahaultiens dans la course au top 10 si les jambes sont aussi efficaces qu'aujourd'hui.

Enfin, la meilleure opération du jour est à mettre au profit de Miguel Alvarez et Pierre Almeida qui se rapprochent de Guillonnet à 26'' pour le premier et 1'24'' pour le deuxième. Le coureur Inteja monte sur le podium provisoire de ce Tour 2019.

Le top 5 de l'étape

1. Kéran Barolin (UVN)

2. Jordy Pruneau (CSCA)

3. Jhonathan Salinas (USL)

4. Yevgeniy Federov (VAM)

5. Miguel Alvarez (INT)

Le classement général provisoire

1. Adrien Guillonnet (ICA)

2. Miguel Alvarez (INT), à 26''

3. Vadim Pronskiy (VAM), à 51''

4. Pierre Almeida (TPI), à 1'24''

5. Frederik Dombrowski (ETW), à 1'29''

6. Diego Milan (INT), à 1'32''

7. José Rujano (USL), à 1'56''

8. Maxime Urruty (TPI), à 2'01''

9. Matvey Nikitin (VAM), à 3'26''

10. Samy Aurignac (VO2C), à 4'13''

...

13. Cédric Locatin (EXC), à 5'01''

...

18. Olivier Curier (UVN), à 7'03''

19. Grégory Blondin (EXC), à 7'09''

...

26. Meving Gène (EDS), à 10'44''

...

29. Luis Sablon (CCD), à 11'31''

30. Larry Lutin (TKA), à 12'17''

 

 

Tags

A lire également

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.


Météo

Webradios

Suivez-nous sur Facebook !