Tour de Guyane : Bilan en demi-teinte pour la sélection guadeloupéenne

Par • Mis à jour le 26/08/2019 - 08:54

Malgré les trois victoires d'étape décrochées dans le département amazonien, la sélection de Guadeloupe revient avec la frustration de n'avoir pu remporter l'épreuve, Larry Lutin étant battu de 29 secondes.

    Tour de Guyane : Bilan en demi-teinte pour la sélection guadeloupéenne

On peut regarder ce bilan sous l'angle des victoires d'étape et là le résultat est plutôt glorieux. Avec trois succès signés Ronald Géran, sur le deuxième tronçon de la deuxième étape à Rémire, Adrien Alidor, sur la 6e étape à Saint-Laurent et Cédric Locatin, sur le premier tronçon de l'avant-dernière étape, la Guadeloupe a été l'une des équipes les plus en vue sur cette 30e édition du Tour de Guyane. 

En revanche, le bilan est frustrant en observant le classement général. Deuxième à 29'' du vainqueur final Jean-Claude Uwizeye, Larry Lutin n'a pas réussi à déstabiliser l'étonnant Rwandais de l'équipe des Sables Vendée.

Uwizeye, vainqueur d'étape à Macouria, a été un insatiable attaquant sur la Route littorale, multipliant les places d'honneur sur les étapes afin de compenser son déficit au contre-la-montre. Il fait un maillot jaune de panache, besogneux et méritant sur ce Tour 2019.

Erreur tactique

Indéniablement, nos représentants se sont mis à plat sur cette épreuve. On a souvent vu les Meving Gène, Adrien Alidor, Kéran Barolin, Cédric Locatin et Ronald Géran se muer en équipier de luxe pour Larry Lutin, notamment lorsque celui-ci a porté le maillot jaune sur les 3e et 4e étapes. Le gros travail du train local a souvent permis de ramener le peloton sur les échappés. 

On pourra néanmoins peut-être regretter une erreur de tactique en faisant les comptes. Sans forcément calculer, Lutin et Géran ont rapidement, sans doute trop rapidement, pris les rênes du général. Dès le deuxième jour, le coureur de la TKA et celui de la CSCA occupaient les deux premières places du général. À défendre les maillots, nos représentants se sont sans doute fatigué avant d'aborder les longues étapes qui emmenaient le peloton à Saint-Laurent et Apatou.

Placée, mais contrainte de travailler, notre sélection s'est sans doute émoussée alors qu'une position de chasseur aurait sans doute permis à Lutin de combler ces 29 petites secondes qui le séparent d'Uwizeye au général.

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.