Saison cyclonique 2021: une activité supérieure à la normale ?

Par 14/12/2020 - 12:45
01/01/2020 - 00:00

Ils sont à peine sortis de la saison cyclonique pourtant les pays de la Caraïbe doivent déjà penser à la prochaine. Selon l’Université du Colorado, 2021 devrait elle aussi être une saison très active. Le Docteur Philip Klotzbach qui a dévoilé les premières tendances pour la saison à venir, souligne qu’elle pourrait être « plus active que la normale ». Mais pour l’heure, il s’agit seulement de prévisions.

    Saison cyclonique 2021: une activité supérieure à la normale  ?

La saison cyclonique qui vient de s’achever a été celle de tous les records. Il y a ainsi eu 30 tempêtes tropicales nommées, dont 13 ouragans et 6 ouragans majeurs, alors que la moyenne est de 12 tempêtes tropicales nommées, six ouragans et trois ouragans majeurs. Par ailleurs, avec ces chiffres, la saison 2020 a dépassé celle mémorable de 2005 qui détenait le précédent record avec 28 tempêtes tropicales. C'est la deuxième fois dans l’histoire que les lettres de l'alphabet grec sont utilisées pour compléter la liste officielle de 21 noms qui s'est terminée par Wilfred, le 18 septembre. La liste s’est donc achevée avec Iota à la mi-novembre. La saison ne fut donc pas seulement supérieure à la normale, mais bien exceptionnelle.

Quelle tendance en 2021 ?

A l’Université du Colorado, la première tendance émise serait une saison des ouragans dans l'Atlantique plus active que la normale en 2021. S’il n'est pas possible de prévoir exactement le nombre de tempêtes tropicales et d'ouragans à venir ; il est néanmoins possible pour les scientifiques, d'indiquer quelques lignes directrices sur ce que pourrait être l'activité générale de l'année prochaine, en se basant sur les indicateurs tels que le réchauffement climatique. Les scientifiques s'attendent à ce que, dans un monde qui se réchauffe, les températures de l'eau de mer continuent elles aussi à augmenter. En 2021, cette tendance devrait se poursuivre comme cela s'est produit au cours de la dernière décennie et entrainer une saison cyclonique 2021 encore très active.

L'influence de La Niña

En outre, le phénomène La Niña devrait lui aussi contribuer à une activité accrue. La Niña crée généralement des conditions atmosphériques favorables au développement de tempêtes tropicales dans l’Atlantique Nord contrairement au phénomène El Niño.

Tags

A lire également