Des circonstances floues dans l'incendie dramatique de Fonds Cacao

Par Nicolas Ledain 10/04/2021 - 14:07
01/01/2020 - 00:00
Capesterre-Belle-Eau

La section Fonds Cacao, sur les hauteurs de Capesterre-Belle-Eau, s'est réveillée dans la stupeur ce samedi matin. Un incendie dramatique a ravagé une maison située sur la rue de Cacoville. À l'intérieur, les pompiers ont retrouvé deux corps entièrement calcinés. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de la mort.

    Des circonstances floues dans l'incendie dramatique de Fonds Cacao

C'est peu après 5 heures du matin que l'alerte a été lancée par un voisin qui a aperçu de la fumée s'échapper d'une maison de la rue de Cacoville, à Fonds Cacao, située à une cinquantaine de mètres en retrait de la chaussée. Peu après, une explosion a été entendue dans le quartier et ce sont les pompiers qui ont fait la macabre découverte en arrivant sur place. Deux corps calcinés dans un incendie circonscrit dans ce seul édifice, qui a été rapidement maîtrisé. Le vice-procureur de Basse-Terre, Emmanuel Delorme, a dressé les premiers éléments au micro de RCI.

Incendie de Fonds Cacao - Capesterre-Belle-Eau

Du côté des voisins, c'est la stupeur qui domine. Ils sont peu nombreux à avoir été alertés, ou même avoir entendu l'explosion, qui pourrait provenir d'une bouteille de gaz. La voisine d'en face s'est réveillée vers 6h, elle n'a remarqué que de la fumée, comme elle l'a expliqué à RCI.

Des occupants en retrait

Selon les premiers éléments, les victimes sont donc un homme et une femme adultes, mais les âges sont pour l'heure inconnus. Sur place, des témoignages font état de la présence de bougies et d'une bouteille de gaz, même si tout cela reste à établir avec précision. L'enquête confiée à la brigade de gendarmerie de Saint-Claude est d'ailleurs compliquée par le fait que les occupants étaient très discrets, vivaient même reclus. Aucun voisin n'avait d'ailleurs remarqué qu'une femme habitait les lieux. Pour ce qui est de l'homme, il serait originaire du quartier, occupait la maison de ses grands-parents, mais n'avait que peu de contact avec son entourage. La conseillère municipale de Fonds Cacao, Annick Herlem en a dit plus au micro de RCI.

L'autopsie et l'enquête devraient permettre d'en savoir plus sur l'identité des victimes et l'origine du drame. Les circonstances demeurent pour l'heure très floues. 

Tags