Un référé en Justice demandé pour "Mai 67"

Par 23/06/2017 - 11:32 • Mis à jour le 23/06/2017 - 11:32

Des proches de victimes des évènements de mai 1967 ainsi que plusieurs organisations syndicales ou culturelles ont assigné en référé l'Etat Français devant le Tribunal de Grande Instance de Pointe-à-pitre ce vendredi matin. Ils demandent la lumière sur ces deux jours tragiques, ainsi que l'ouverture des dossiers d'enquête de l'époque. Une demande de renvoi a été demandée. Le dossier reviendra devant la même juridiction le 29 septembre prochain.

    Un référé en Justice demandé pour "Mai 67"

Une audience en référé sur les évènements de mai 67 devait se tenir ce vendredi matin devant le tribunal de Pointe-à-Pitre. Des familles de victimes, mais aussi le LKP, l’UGTG et AKIYO ont assigné l’Etat Français, le Maire de Pointe-à-Pitre et le gendarme de l’époque pour répondre des faits d’assassinat, de crime contre l’humanité et de recel de crime.

Finalement, suite à de nouvelles pièces communiquées par les plaignants, un renvoi a été formulé par la défense. L’affaire reviendra donc le 29 septembre.

Ecoutez maître Patrice Tacita, l’un des avocats plaignant:

Ecoutez Elie Domota, porte parole du LKP: