La vaccination "grand public" débute ce lundi en Guadeloupe

Par 18/01/2021 - 05:30
01/01/2020 - 00:00

Plus de 300 000 personnes ont déjà vaccinées contre la covid-19 en France, dont 345 en Guadeloupe Jusqu’ici, ce sont les personnes âgées résidant dans des établissements d’hébergement (Ehpad, USLD…) et les personnels qui y travaillent, qui étaient prioritaires. Depuis une semaine, les professionnels de santé de plus de 50 ans ont également accès à la vaccination. Le gouvernement l’a annoncé ce jeudi, la phase de vaccination dite grand public va débuter pour les personnes âgées de plus de 75 ans hors établissement d’hébergement et le public très fragile.

    La vaccination "grand public" débute ce lundi en Guadeloupe

Ce lundi, la campagne passera à une nouvelle phase avec l’ouverture de la vaccination pour les personnes très fragiles. Le Premier Ministre, Jean Castex, a annoncé jeudi dernier que la campagne de vaccination allait passer à une nouvelle phase dite "grand public" avec l'ouverture aux vaccins pour les personnes âgées de plus de 75 ans hors établissements d'hébergement et le public très fragile.

345 personnes déjà vaccinées en Guadeloupe

Depuis le lancement de la campagne de vaccination en Guadeloupe, 345 personnes ont reçu leur première dose dont 84 volontaires résidant dans des établissements d’hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes, les EHPAD, dans les Unités de Soins de Longues Durées (USLD) et les Services de Soins de Suites (SSR) gériatriques. Les opérations se font de manière progressive.

Ainsi, 77 personnes ont ainsi été vaccinées à Palais Royal En revanche, l’EHPAD L’Oasis de Bois Jolan, à Sainte Anne et le Domaine de Choisy vont débuter sa campagne vaccinale respectivement le 18 et le 19 janvier. 27 professionnels de ces établissements ont eux aussi été vaccinés.

Les professionnels de santé

Autre public considéré comme prioritaire dans cette première phase de la campagne : les soignants. Un personnel en première ligne dans cette crise sanitaire. 261 d’entre eux ont déjà reçu une dose de vaccin à ce jour. Le centre de vaccination des soignants du Centre Hospitalier Universitaire de la Guadeloupe a été le premier à ouvrir le 9 janvier dernier. 151 professionnels y ont été reçus au décompte effectué le 15 janvier. Le Centre Hospitalier de la Basse Terre comptabilise pour l’heure 63 professionnels vaccinés à la même date et ce mardi, le Centre Hospitalier Louis Constant Fleming à Saint Martin ce mardi 12 janvier enregistrait la vaccination de 24 soignants.

Le Code de la Santé Publique prévoit un accueil dans ces centres pour les professionnels en exercice dans les établissements de santé et de la sphère médico-sociale, les transporteurs sanitaires, les pompiers de plus de 50 ans et les aidants professionnels. La priorité va aux professionnels âgés de plus de 50 ans ou qui présentent des comorbidités importantes.

La campagne de vaccination "grand public"

A partir de ce lundi, les personnes de plus de 75 ans, hors Ehpad et les personnes très fragiles adressées par leur médecin, pourront elles aussi se faire vacciner. Sont considérées comme à haut risque les patients atteints par un cancer, une maladie hématologique, rénale, rare comme la drépanocytose ou porteurs de trisomie 21, les patients suivant une chimiothérapie ou encore ceux ayant subi une transplantation. Ce public particulièrement fragile face à une contamination à la covid19 pourra recevoir une première injection.

Les personnes qui sont dans ce cas de figure, peuvent prendre rendez-vous, pour se faire vacciner dans les prochains jours.

Comment prendre rendez-vous ?

Pour l’instant, la vaccination va s’effectuer dans les 5 centres existants à savoir l’Institut Pasteur à Pointe à Pitre, le Centre Hospitalier de Sainte-Marie à Marie Galante, le Centre Hospitalier de Capesterre Belle Eau, le Centre Hospitalier de la Basse-Terre, et le Centre hospitalier Louis Constant Fleming à Saint-Martin. De nouveaux centres dits éphémères de proximité devraient ouvrir d’ici peu en Guadeloupe et à Saint-Barthélémy grâce au travail mis en place avec les maires et les professionnels libéraux.

L’inscription peut se faire sur internet par les plateformes des centres de vaccination sur le site de Santé.fr.

Elle peut également se faire via un numéro d’appel unique pour la Guadeloupe le 05 90 99 14 74 du lundi au dimanche de 8H à 17H.

Le RDV de la première injection sera donné ainsi que le RDV de rappel à 28 jours dans le même centre de vaccination. Il faudra alors se munir de la  carte vitale et du carnet de vaccination. 

De nombreuses incertitudes

Beaucoup s'inquiètent depuis la mise en place de cette campagne de vaccination nationale.

Les professionnels de santé français s'interrogent sur le risque de tension dans les centres de vaccination. Le laboratoire Pfizer a annoncé, vendredi, qu’il allait devoir réduire temporairement les livraisons de nouvelles doses aux pays européens, jusqu’à début février or les plannings de vaccination sont déjà complets dans l'Hexagone.

Par ailleurs, certains, malgré les explications apportées par les spécialistes, s'interrogent sur la fiabilité du vaccin. Sa potentielle dangerosité suscite de nombreuses questions au sein de l'opinion publique.  Si les effets négatifs concernent de rares patients, l'agence du médicament en Norvège a établi un lien entre le décès de 13 personnes et le vaccin administré. Il s'agissait de patients âgés et fragiles.

  En France, l'Agence nationale de sécurité du médicament, l'ANSM, a relevé six effets indésirables graves sur les 300 000 doses administrées depuis le début de la campagne :4 réaction allergiques et 2 cas de tachycardie.

Néanmoins, les professionnels de santé rappellent que compte tenu de la gravité de la situation sanitaire, la vaccination reste pour l'heure, le meilleur moyen de contrer la propagation du virus et protéger les plus fragiles. 

Tags