Crash de Maracaïbo : le procès en appel débute ce mardi

Les familles des victimes du crash de Maracaïbo sont en ordre de bataille devant la cour d'appel de Fort-de-France. Elles ont interjeté appel contre la décision de non-lieu à l'issue de l'instruction.
Par Karl Lorand et Cédric Catan
Par Karl Lorand et Cédric Catan
Image
AVCA
légende image principale
Les familles et les proches des victimes devant la cour d'appel. ©C.C./RCI Martinique

Les pilotes du vol 708 de la West Caribbean ne sont pas les seuls responsables du crash du 16 août 2005. C'est l'argument principal des familles des victimes qui ont fait appel du non-lieu qui dédouanait la compagnie aérienne, le constructeur de l'avion et les autorités aériennes.

Cette audience devant la cour d’appel de Fort-de-France intervient près de 3 ans après le non-lieu prononcé par la justice. "Les deux jours sont nécessaires parce que on ne va pas seulement examiner l'appel du non-lieu. On va également examiner un certain nombre d'actes. Six demandes d'actes qui ont été rejetées par le juge en première instance. On aurait du les examiner avant mais comme tout va à l'envers dans cette procédure on en a pour deux jours", explique Rose-Marie Taupin-Pélican, la présidente de l’Avca

L’audience se déroulera sur 2 jours, et occupera les deux salles de la cour d’appel dont la salle des pas perdus. Des écrans seront mis en place pour que les parties civiles puissent suivre les débats. La salle Aimé Césaire de l’Atrium avait été envisagée pour la tenue de l’audience, mais certaines parties civiles l’ont refusé.

En revanche l’audience ne sera pas publique, même pour la presse, sauf si les avocats demandent la publicité des débats. En effet l'article 199 du code de procédure pénale prévoit que "les débats se déroulent et l'arrêt est rendu en chambre du conseil".

Tags (Étiquettes)
Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également