Suspension du mouvement des personnels civils de la gendarmerie

Depuis ce matin (mardi 15 mai 2018), mécaniciens, plombiers et jardiniers des services de la défense étaient mobilisés pour dénoncer l'attitude d'un nouveau major. Ils ont rencontré cet après-midi les représentants de la gendarmerie et ont décidé de suspendre leur grève.
Par Hanna Roseau et Clara Vincent
Par Hanna Roseau et Clara Vincent
Image
photo grève gendarmerie
légende image principale
Après une réunion avec leur hiérarchie, les agents ont décidé de suspendre leur mouvement

Les agents affiliés au syndicat SDPCDM/CFDT ont décidé de suspendre le mouvement de grève entamé aujourd'hui (mardi 15 mai 2018). 

Cet après-midi ils ont rencontré les représentants de la gendarmerie et ont obtenu plusieurs avancées :

-poursuite de la réception indivuelle des personnels civils du Centre de Soutien Automibile de la Gendarmerie (CSAG) et diminution la pression exercée sur eux;

-demander au Major de mesurer ses propos lorsqu'il s'adresse au personnel civil;

-Mise en application immédiate de la décision d'intégrer le chef d'équipe (qui est un civil) dans toutes les réunions et pré-réunions d'encadrement au CSAG;

-trouver dans les meilleurs délais possibles une formation au management pour tous ceux qui encadrent notamment le sous-officier supérieur mis en cause.

Le personnel doit se retrouver en assemblée générale le 30 mai prochain. 

Rencontre à l'issue de laquelle il devrait décider de relancer le mouvement de grève ou de le stopper.

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également