A 122km/h au lieu de 90, le conducteur d'un deux-roues refuse d'obtempérer

Le samedi 14 avril 2018, le conducteur d'un deux-roues a été contrôlé à 122 km/h au lieu de 90 autorisé sur la RN1 à Trinité. Les gendarmes ont tenté de l'interpeller, mais ce conducteur a refusé d’obtempérer. Il a finalement été placé en garde à vue.
Par Sullyvan Daphné
Par Sullyvan Daphné
Image
A 122km/h au lieu de 90, le conducteur d'un deux-roues refuse d'obtempérer

Lors d'un banal contrôle de vitesse sur la RN1 à Trinité, le samedi 14 avril 2018, les gendarmes contrôlent un deux-roues roulant à une vitesse de 122km/h au lieu des 90 autorisés.

Suite à ce contrôle, les gendarmes tentent de l'interpeller, mais le conducteur refuse d’obtempérer et donc de s'arrêter. Un passager présent sur la machine tente de dissimuler la plaque d'immatriculation avec sa main.

L'auteur des faits interpellé

Grâce à des caméras vidéos mises en place, les gendarmes ont pu procéder à l'identification de l'auteur des faits, un homme de 32 ans demeurant à Trinité.

Hier mardi (18 avril 2018), vers 6 heures 20 l'auteur des faits a été interpellé à son domicile par les gendarmes et placé en garde à vue. Il devra répondre des faits de refus d'obtempérer devant le tribunal correctionnel de Fort-de-France le 12 octobre prochain. Le deux-roues lui a été saisie à titre conservatoire à la demande du parquet de Fort-de-France.

Il faut savoir que le d'obtempérer à une sommation de s'arrêter est un délit puni d'un an d'emprisonnement et de 7500 euros d'amende qui donne également lieu à un retrait de 6 points sur le permis de conduire. La confiscation du véhicule peut en outre être prononcée par le tribunal correctionnel. 

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également