Affaire BBS : la ligue martiniquaise de Basket convoque le club

La ligue martiniquaise de Basket a convoqué le BBS pour qu'il s'explique sur la situation après les récents témoignages d'anciens membres du club.
Par Sullyvan Daphné avec Isabelle Hamot
Par Sullyvan Daphné avec Isabelle Hamot
Image
Affaire BBS : la ligue martiniquaise de Basket convoque le club
légende image principale
Affaire BBS : la ligue martiniquaise de Basket convoque le club

Le club de Basket le BBS est dans la tourmente. Rappelez-vous. Ola Atoyebi avait choisi RCI, vendredi dernier (18 mai 2018) pour dénoncer publiquement les conditions de vie imposées par le Basket Ball Samaritain (BBS). Un ancien coach qui a également travaillé au sein du club a dénoncé la gestion de ce dernier. 

La direction du club avait invoqué des problèmes de subventions pour justifier ces retards de paiement et avait assuré que le nécessaire aurait été fait sous peu avec les services municipaux.

Suite à tous ces témoignages, le club devra s'expliquer sur la situation. En effet, la ligue martiniquaise de basket a convoqué le club. Elle devra par la suite envoyer un rapport à la fédération française de basket qui est déjà informée de la situation.

La ligue rappel qu'il y a des règles et des contrats à respecter. Par exemple, un contrat professionnel ne peut être donné pour jouer dans un club amateur. Est-ce le cas pour Ola Atoyebi ? Le club devra s'en expliquer.

Il faut savoir que s'il y a des fautes graves relevées par le la fédération française de basket-ball, le club pourrait être radié. 

Plusieurs employés ont quitté le club à cause de la mauvaise gestion, du manque de communication interne et des comportements suspects des dirigeants comme Stella qui était animatrice sportive au sein du club. Elle a travaillé durant 7 mois, d'octobre 2016 à mai 2017. Les retards de paiements de salaire ou encore le mauvais management l'ont poussé à quitter le club.

Jean-Michel Cilla président de la ligue martiniquaise de basket s'explique :

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également