Drapeau aux quatre serpents: des plaintes déposées ce vendredi.

Une vingtaine de personnes ont répondu ce vendredi après-midi à l'appel du Mouvement International pour les Réparations à déposer des plaintes au tribunal contre la présence du drapeau aux quatre serpents dans la liste des émoticônes.
Par Jessica Dantin et Pascale Lavenaire
Par Jessica Dantin et Pascale Lavenaire
Image
Les militants du MIR devant le TGI de Fort de France
légende image principale
Les militants du MIR recueillent des plaintes contre le drapeau aux quatre serpents

Le MIR et le Comité National pour les Réparations avaient donné rendez-vous à la population devant le tribunal de grande instance ce vendredi. Une vingtaine de personnes ont répondu présentes et ont signé le formulaire de plainte qui sera remis au procureur de la République.

L'objectif des associations est d'exiger la suppression du drapeau aux quatre serpents de la liste des émoticônes, ces petits dessins utilisés pour illustrer les commentaires sur les réseaux sociaux. Le drapeau bleu et blanc aux quatre serpents est en réalité un pavillon de la marine marchande qui flottait sur les navires négriers durant la traite esclavagiste. Mais sur internet,  lors d'une recherche, il apparaît comme le drapeau censé représenter le territoire de la Martinique dans le langage Emoji. 

Les militants qui font également circuler une pétition en ligne réclament son remplacement par le drapeau français (bleu, blanc, rouge) ou par le drapeau anti-colonialiste rouge, vert, noir.

 

 

Rubrique

Commentaires

Rci, votre article pêche par manque d'exhaustivité.
Vous écrivez «Le drapeau bleu et blanc aux quatre serpents est en réalité un pavillon de la marine marchande qui flottait sur les navires négriers».
En réalité, il s'agissait d'un pavillon que devaient utiliser TOUS les navires marchands. La condition n'étant pas le transport d'esclaves, mais bien la localisation des navires sur Sainte-Lucie ou La Martinique. Cela fait quand même une sacré différence dans la compréhension de l'histoire !!

Bref, la réclamation du mir et autres avec leurs 20 clowns reviendrait à dire de manière simpliste : les navires négriers ont servi à transporter des esclaves, interdisons tous les navires. Aucune capacité à la distinction des cas.
Si on extrapole leur discours, on comprend que des blancs ayant fait du commerce triangulaire, il faudrait interdire, aussi [TOUS] les blancs. Petit racisme ordinaire du siècle actuel.

Le pavillon aux serpents est un pavillon de la marine marchande, pourquoi lui chercher une signification qu'il n'a pas ? Ce pavillon ne revendique pas une idéologie, au contraire des nazis avec la croix gammée.

Et désolé, mais dire cela ce n'est pas faire l'apologie du colonialisme et encore moins celle de l'esclavage et du racisme.
Il suffit de voir les discours de ces groupuscules pour comprendre que l'intolérance n'a pas de couleur.

Soumis par Bobmarley (non vérifié) le sam 13/01/2018 - 15:07

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également

-Fort-de-France
Au terme de la 8ème édition du kolé tèt Kolé zépol organisée par RCI en partenariat avec Pôle Emploi, ce jeudi 19 avril 2018, 569 solutions formation ...
Société
0 Réactions
-Le Lamentin - Martinique
Plusieurs lycées s'affrontent depuis ce jeudi pour les championnats du bâtiment au Lamentin. Une compétition qui représente les métiers du BTP.
Société
0 Réactions
-Martinique
Kolé Tèt Kolé Zépôl est la Journée de l'Emploi durant laquelle RCI Martinique et le Pôle Emploi se mobilisent pour atteindre un maximum de solutions d...
Société
0 Réactions
-Trinité - Martinique
Le samedi 14 avril 2018, le conducteur d'un deux-roues a été contrôlé à 122 km/h au lieu de 90 autorisé sur la RN1 à Trinité. Les gendarmes ont tenté ...
Société
0 Réactions