L'association des Haïtiens de Martinique se mobilise pour aider les enfants démunis en Haïti

Par 22/09/2021 - 20:26 • Mis à jour le 22/09/2021 - 20:24

Plus d'un mois après le séisme qui a frappé Haïti, l'association des Haïtiens de Martinique Cellules en action continue de se mobiliser et se focalise maintenant sur l'aide aux enfants haïtiens souvent encore à la rue, à quelques jours de la rentrée scolaire.

    L'association des Haïtiens de Martinique se mobilise pour aider les enfants démunis en Haïti

Une première étape réussie

Grâce à une première campagne de dons lancée juste après le séisme qui a dévasté le sud du pays le 14 août dernier, 6 000€ de fonds ont été récoltés par "Cellules en action" l’association des Haïtiens de Martinique.

Des dons provenant de la communauté haïtienne, de Martiniquais mais aussi de Guadeloupéens, qui ont permis à Elio Joseph, le président de l’association, de se rendre en Haïti pour constituer des kits achetés sur place et les distribuer à 2000 familles dans le besoin dans les communes d’Aquin et de Nile.

Une opération humanitaire compliquée à mettre en oeuvre mais couronnée de succès après deux semaines sur place. L'initiative a en effet permis de venir en aide à la population, qui tente de reconstruire les habitations effondrées.

En dehors des kits alimentaires, on a fait des achats de bâche aussi et de ciment. Parce qu'il y a des gens qui n'ont pas de moyens de reconstruction, donc on leur donne des bâches. Pour ceux qui ont de petits moyens, qui sont en train de reconstruire, on leur offre des sacs de ciment

Venir en aide aux enfants démunis

La prochaine étape sera une action pour aider 100 enfants à aller à l’école dès que la situation le permettra. Un appel aux dons a donc été lancé hier pour soutenir les familles déjà fragilisées qui n’ont plus les moyens financiers pour envoyer leurs enfants à l’école. Selon le président de l'association, cette action de sensibilisation et de soutien permettrait également de réduire les taux de délinquance, ces enfants étant livrés à eux-mêmes dans les rues des communes :

Ce sont des familles qui étaient déjà dans la vulnérabilité et la catastrophe aggravée. Il y a surtout des enfants qui sont toujours dans la rue. La rentrée scolaire est prévue pour le mois d'octobre, mais on peut dire que cette rentrée est compromise à cause de la situation économique

Tags