Le grand port maritime de Martinique réfute les accusations contre lui au sujet de l'ENA

Par Lola-Jeanne Cloquell et Jessica Dantin 13/04/2021 - 18:53
01/01/2020 - 00:00
Martinique

Le grand port maritime de la Martinique s’insurge contre les accusations portées contre lui dans le dossier de la liquidation judiciaire de l'ENA, l'Entreprise Nouvelle Antillaise. Une liquidation judiciaire prononcée ce matin (mardi 13 avril) par le tribunal mixte de commerce.

    Le grand port maritime de Martinique réfute les accusations contre lui au sujet de l'ENA
©Grand Port Maritime de la Martinique

Dans la tourmente financière depuis quelques mois, l’administrateur de l'Entreprise Nouvelle Antillaise (ENA) avait pointé du doigt ce qu’il estimait être des manquements du gestionnaire du site, soit le grand port maritime de la Martinique. Selon Jean-Rémy Villageois, le président du GPMLM, ces accusations sont toutefois infondées :

Le GPMLM regrette qu'une entreprise martiniquaise soit forcée de cesser son activité mais nous ne sommes absolument pas d'accord avec les allégations qui ont été formulées. Depuis 5 ans, nous avons investi de façon très importante sur le bassin de Radoub. Près de 2 millions d'euros ont été injectés dans les infrastructures de la réparation navale

Des travaux sont ainsi menés tous les ans sur le site, car la réparation navale est essentielle au fonctionnement du grand port maritime. Par ailleurs, tout a été fait pour amener de nouveaux clients à la société établie sur le bassin de Radoub. Selon le président du GPMLM, ENA doit également plus d’un million d’euros de loyers impayés au grand port maritime de la Martinique :

On a eu de très bonnes relations avec ENA au début du contrat. Ils ont eu des difficultés financières, que l'on a accepté, en étalant les paiements. Ils nous doivent aujourd'hui plus d'un million d'euros avant le redressement judiciaire. La situation a continué de se dégrader au cours du redressement : aucun loyer n'a été versé

Ce matin, le tribunal mixte de commerce a prononcé la liquidation judiciaire d’Entreprise Nouvelle Antillaise. La société pourra poursuivre son activité jusqu’à la fin du mois. Pour l'heure, aucun repreneur ne s’est manifesté. 
 

Tags