Sainte-Luce : la mare de Pont Café nettoyée pour être répertoriée

Par 03/05/2022 - 17:17 • Mis à jour le 03/05/2022 - 12:47

Ce mardi matin 3 mai 2022, une dizaine de bénévoles, accompagnés de la brigade de l’environnement ont nettoyé la mare de Pont Café à Sainte-Luce. C'est la première étape du projet de Restauration et d’Entretien des Mares des Antilles qui a pour finalité la réalisation d’un guide technique sur les mares de certaines îles des Antilles françaises (Martinique, Guadeloupe, Marie-Galante et Saint-Martin). Une occasion pour la municipalité lucéenne de valoriser son point d'eau ainsi que son projet Waliwa.

    Sainte-Luce : la mare de Pont Café nettoyée pour être répertoriée
La mare de Pont Café à Sainte-Luce, très riche en matière de biodiversité, fait partie des 12 sites pilotes sélectionnés dans le cadre de ce projet.

Le nettoyage de la mare de Pont Café à Sainte-Luce est un projet porté par le pôle relais zones humides tropicales. L'idée étant de répertorier ce plan d'eau dans un guide où figureront toutes les mares de Martinique, de Guadeloupe, de Marie-Galante et de Saint-Martin. Plus de 5000 mares - avec chacune leurs spécificités - ont été recensées.

En règle générale, la mare sert de régulateur de crues, elle filtre et épure l’eau qui s’écoule dans la mangrove. Elle représente également une ressource en eau avec le réchauffement climatique.

L'objectif de cette première opération était d'extraire de la mare Pont Café les espèces envahissantes et notamment la Salvinie géante. Une fougère aquatique qui se développe à une rapidité incroyable et qui va recouvrir tout le plan d'eau. La mare lucéenne  a été envahie en moins d'un an. 

Mélanie Herteman, écologue, représentante du pôle relais zone humide tropicale, explique en quoi ces espèces sont destructrices pour la mare :

 D'autres espèces, moins problématiques, vont profiter du fait que la Salvinie a créé comme une sorte de sol. C'est un problème parce que la mare va perdre sa fonctionnalité de mare et n'aura pas une eau assez oxygénée. Les espèces, les libellules et les insectes, doivent pouvoir y vivre. Si on veut conserver cette mare et lutter contre son envahissement, alors il faut s'attaquer à ces deux espèces exotiques envahissantes.

Mare de Sainte-Luce
La mare de Pont Café à Sainte-Luce envahie par des espèces exotiques qui empêchent l’oxygénation de l'eau.

Un projet nommé "Waliwa"


Parallèlement, la municipalité de Sainte-Luce, à travers son projet Waliwa, souhaite également valoriser ce point d’eau et alerter sur la raréfaction du walhinois, un "poisson territorial". La mare étant détériorée, la municipalité aurait décidé de lui refaire son habitat à travers ce projet Waliwa.

Candide Choux, adjointe à la ville de Sainte-Luce, pilote du projet Waliwa, explique en quoi il consiste:  : 

Avec le projet Waliwa nous préparons le retour des Walhinois. Rénover l'habitat de ces espèces rares mais aussi réguler, empêcher les eaux usées ou isolantes d'arriver dans la mare.On va aussi s'occuper des mangroves : les préserver et les nettoyer. 

 

Mare de Sainte-Luce
Le projet Waliwa de la commune de Sainte-Luce consiste à restaurer la mare de Pont Café, habitat du Walhinois, un poisson protégé.

Tags