Le préfet porte plainte pour "menaces et incitations à la haine"

Par 25/10/2021 - 23:47 • Mis à jour le 25/10/2021 - 23:46

Le préfet de Martinique, Stanislas Cazelles a saisi la procureure de la République après des propos tenus lors de la manifestation du personnel soignant ce lundi (25 octobre 2021).

    Le préfet porte plainte pour "menaces et incitations à la haine"

"Suite à des menaces et messages d’incitation à la haine visant notamment des soignants, Stanislas Cazelles, préfet de la Martinique a déposé plainte auprès de la procureure de la République de Fort-de-France et transmis les faits signalés au parquet au titre de l’article 40 du code de procédure pénale", a indiqué le préfet de Martinique dans un communiqué de presse transmis aux médias ce lundi après-midi.

Le service presse de la préfecture précise qu'il s'agit des "propos qui ont été proférés devant la grille de la préfecture à l'encontre des soignants ,du préfet, du directeur du CHU".

Ce lundi, un peu plus de 1000 manifestants ont répondu à l'appel de plusieurs syndicats du CHU de la Martinique pour redire leur opposition au passe sanitaire et à l'obligation vaccinale. Cette dernière mesure est d'ailleurs entrée partiellement en vigueur ce dimanche en Martinique.

Lors de cette manifestation, certains participants ont défilé aux côtés d'un cercueil sur lequel reposait la tête coupée d'une chèvre. L'ensemble a été exposé devant la préfecture à l'issue de la manifestation.

cercueil chèvre manifestation

Tags