Le préfet de Martinique réagit aux "fausses informations" circulant sur le vaccin

Par 28/07/2021 - 18:32 • Mis à jour le 28/07/2021 - 18:10

A la suite des nouvelles mesures restrictives annoncées par le préfet de Martinique au vu de la situation sanitaire de l'île, ce dernier a souhaité réagir aux "fausses informations" qui circulent sur le vaccin contre le Covid-19.

    Le préfet de Martinique réagit aux "fausses informations" circulant sur le vaccin

Maintien de la qualité des services publics

Les annonces préfectorales étaient attendues pour endiguer la quatrième vague de Covid-19 que subit la Martinique.

Et si les mesures sanitaires ont été adaptées à la réalité locale, avec une ample consultation des élus avant la prise de décision, le préfet Stanislas Cazelles a affirmé que deux lignes rouges ne pouvaient être franchies dans ces ajustements. 

La première est celle du maintien de la qualité des services sur l'île, selon le représentant de l'Etat :

La population n'acceptera jamais que les services publics, ici en Martinique, soit de moindre qualité que dans les autres territoires

La deuxième ligne rouge est de ne pas amalgamer le temps d'urgence et le temps du développement local. S'il est effectivement important de lancer des recherches sur les pratiques et la pharmacopée locale, l'urgence est au soin immédiat. Et cette protection immédiate est de sa responsabilité, comme il le souligne : 

Confondre les responsabilités, c'est un facteur de désordre, d'insécurité ou de fuite et d'échappatoire. Et je sais qui l'opinion publique ou les juges viendront chercher à la fin de la crise

Réponse aux "fausses informations"

En fin d'allocution, le préfet a notamment insisté sur les "fausses informations" qui circulent à propos du vaccin contre le covid-19. Il a d'abord réfuté les allégations selon lesquelles l'hôpital serait trop petit ou n'aurait pas reçu assez d'investissement :

Les arbres ne montent pas jusqu'au ciel. Connaissez-vous un service public, une entreprise, une famille, qui est capable en une dizaine de jours d'accueillir 140 personnes là où elle en accueillait habituellement une dizaine ? Je trouve que c'est faux et trop facile de dire que l'hôpital est trop petit

Puis Stanislas Cazelles est revenu sur l'idée de certains selon laquelle le vaccin ne protègerait pas contre le virus :

On a plus de 140 personnes à l'hôpital atteintes de Covid-19. Il y en a 4 qui sont vaccinées avec le schéma vaccinal complet. Il n'y a aucune personne vaccinée en réanimation. Et les 4 qui sont hospitalisées ont de lourdes co-morbidités. Le vaccin protège contre le virus. Il protège contre les formes graves et il réduit la contagiosité d'un facteur 12

Il a continué à propos des affirmations selon lesquelles les tests sur les vaccins sont encore en cours : 

Ce sont des tests d'efficacité qui sont en cours pour vérifier si le vaccin protège dans la durée. Mais les tests de nocivité, eux, sont tous achevés depuis plusieurs mois

Enfin, le préfet s'est adressé à celles et ceux qui souhaitaient encore attendre avant de se vacciner :

A ceux-là, je dis qu'il est temps. 3,5 milliards de personnes se sont vaccinées dans le monde. Allez-y maintenant, faites-le pour les jeunes, pour les enfants, pour ceux qui risquent de perdre leur emploi, pour la dette que nous allons laisser à ceux qui nous suivent, faisons-le pour les grand-parents, pour la Martinique

 

Tags