Hervé Pinto prié de libérer le bureau du directeur de la Poste

Par 27/06/2017 - 14:46 • Mis à jour le 27/06/2017 - 14:46

Le Tribunal de Grande Instance de Fort-de-France qui a examiné hier le litige qui oppose Hervé Pinto et la Poste de Martinique, demande à Hervé Pinto de libérer le bureau du directeur de La Poste Martinique occupé illégalement depuis 14 jours.

    Hervé Pinto prié de libérer le bureau du directeur de la Poste

Ça fait maintenant 14 jours que Hervé Pinto a débuté sa grève de la faim dans le bureau du directeur de la Poste à Fort-de-France. 14 jours de trop pour La Poste qui a demandé l'expulsion du syndicaliste du bureau de la Poste.

Le Tribunal de Grande Instance de Fort-de-France qui a examiné hier le litige qui oppose Hervé Pinto à la Poste de Martinique a donc décidé de la mise en place de l'expulsion du gréviste de la faim.

On lui demande donc de libérer les lieux occupés illégalement sous astreinte de 100 euros par jour et ce pendant deux mois sans l'usage de la force publique.

La direction de la Poste n'a pas souhaitée s'exprimer sur ce dossier ! Elle indique simplement qu'elle rencontrera Hervé PINTO afin de lui signifier la décision de justice.

Pour rappel Hervé Pinto réclame à terme de retrouver le centre de tri de Dillon et dénonce des sanctions disciplinaires engagées par la poste à son encontre. "Alors mon client en fait, il est courageux. Il est affaibli après 13 jours de grève de la faim. Il espère que le tribunal ordonnera une médiation comme cela était déjà prévu", déclare maître Dominique Monotuka est l'avocat d'Hervé Pinto.