Le Programme de renouvellement urbain s’engage à Volga-Plage

Par 28/06/2022 - 20:32 • Mis à jour le 28/06/2022 - 20:27

Le projet vise à permettre le réaménagement global du quartier de Volga-Plage et à encourager les interventions sur l’habitat.

    Le Programme de renouvellement urbain s’engage à Volga-Plage
© Florence Treuil / Didier Laguerre (à gauche) et Stanislas Cazelles (à droite) à Volga-Plage

Un moment attendu

Ce mardi matin, 28 juin, à l'angle du boulevard Nelson Mandela et de la rue des Pêcheurs, une délégation réunissait l’état - en la personne du préfet Stanislas Cazelles, Didier Laguerre - maire de la ville de Fort-de-France, l’agence des 50 pas, Odyssi, le conseil citoyen, et l’association ADLVP (Agence de Développement Local de Volga Plage).

Dans le cadre du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU) de la ville de Fort-de-France, une convention a en effet été signée au sein de la maison des projets de Volga-Plage. Après environ 3 ans de concertation, cet événement marque le passage à la phase opérationnelle de l’opération.

Le début des travaux est lui prévu dans un an.

Un projet à 5,5 millions d’euros qui porte principalement sur des aménagements urbains : élargissement des voies d’accès pour les services d’urgence et de transport, création de places de stationnement, aménagement des eaux usées, création de parcs et d’espaces de cohésion, mais aussi agri-urbains sur les berges, avec des jardins partagés et pédagogiques à destination des scolaires.

Le but est de désenclaver le quartier, d’améliorer la qualité de vie et de créer de la cohésion sociale. 

Juste un premier pas

Volga plage est un quartier populaire qui fait partie de "la géographie prioritaire pour la ville de Fort-de-France". C'est également un quartier historique, développé par l'auto-construction, comme l'a rappelé le maire Didier Laguerre.

Nous nous sommes battus pour faire passer l’idée que le renouvellement urbain à Volga-Plage ne passe pas que par de la construction de logements. On a un travail à faire sur les problématiques d'eaux usées, d'eau potable, d'élargissement des voies, d'accès des bus ou des pompiers ... soit un vrai travail d'aménagement.

Stanislas Cazelles, préfet de la Martinique, parle d'"une première phase expérimentale dans l'un des endroits les plus critiques en termes d'aménagement urbain".

C'est un chantier qui est attendu, on est dans une première phase expérimentale. Et ce qui est important, c'est que dans un quartier comme Volga-Plage, il y a déjà beaucoup d'actions qui sont faites sur le terrain, l'action urbaine, mais aussi des services publics. Donc cette question de l'aménagement urbain s'inscrit dans un ensemble plus vaste pour amener un mieux-être aux habitants.

programme de renouvellement urbain à Volga plage : Stanislas Cazelles
© Florence Treuil

Tags