Wendie Renard regagne le brassard de capitaine des Bleues

Par 16/09/2021 - 15:22 • Mis à jour le 16/09/2021 - 15:15

Corinne Diacre, la sélectionneuse des Bleues, a annoncé aujourd'hui (jeudi 16 septembre) que la Martiniquaise et défenseuse de l'Olympique Lyonnais retrouvera son rôle de capitaine de l’équipe de France pour les qualifications pour le Mondial 2023 qui débutent ce vendredi.

    Wendie Renard regagne le brassard de capitaine des Bleues

Capitaine jusqu'à l'Euro 2022

Comme un air de déjà-vu ! De retour vers le futur… Wendie Renard, qui n’avait plus porté le brassard en équipe de France depuis l’arrivée de la sélectionneuse Corinne Diacre en 2017, vient d’être nommée capitaine par… l’intéressée elle-même. La boss des Bleues l’a annoncé à L’Équipe et l’AFP, ce jeudi, lors d’un point presse à Patras à la veille du match contre la Grèce (17 heures) qui marque le début des qualifications pour le Mondial 2023.

« La capitaine à partir de demain et jusqu’à l’Euro sera Wendie, a-t-elle confié. On pense d’abord à l’intérêt général, à l’équipe. Cette nouvelle a été annoncée et acceptée par tout le monde de manière top. » La France s’est qualifiée pour la compétition continentale qui se déroulera en Angleterre en juillet prochain.

L’incertitude autour du capitanat régnait depuis une semaine et la décision de Corinne Diacre de ne pas sélectionner Amandine Henry, sa capitaine au Mondial 2019 avec qui elle est en froid, ni Eugénie Le Sommer, l’une des vice-capitaines et par ailleurs meilleure buteuse de l’histoire des Bleues (86 buts en 175 sélections), pour les matchs éliminatoires de la Coupe du monde 2023 en Grèce (vendredi donc) et en Slovénie (mardi 21 septembre). Le doute est désormais levé.

« J’ai beaucoup souffert de son désaveu et de sa brutalité »

Cette annonce est une nouvelle surprise comme en réserve souvent Diacre car la sélectionneuse avait, lors de son arrivée sur le banc des Bleues à l’été 2017, retiré le brassard à Wendie Renard estimant que la défenseuse centrale de Lyon devait se concentrer davantage sur ses performances individuelles. Cette dernière n’avait alors pas caché ni sa surprise ni sa déception.

Dans son autobiographie « Mon étoile », parue fin 2019, la septuple vainqueur de la Ligue des champions avec Lyon avait raconté l’annonce brutale de cette décision. « Elle (Corinne Diacre) me dit : On souhaitait te voir par rapport au brassard de capitaine car je trouve que tu es à 40 % de tes capacités en équipe de France. À Lyon, tu te balades, le niveau est facile, en Coupe d’Europe aussi, mais le niveau international, tu ne l’as pas encore franchi. Je tombe des nues, sonnée. Quatre ans de capitanat balayés en moins de cinq minutes. » Elle ajoute : « J’ai beaucoup souffert de son désaveu et de sa brutalité. » Il était alors difficile d’imaginer un avenir commun aux deux femmes.

Interrogée jeudi sur cet épisode, Corinne Diacre, qui est régulièrement en conflit avec certaines internationales, a préféré se projeter sur l’avenir : « On continue notre marche en avant », a-t-elle déclaré. À 31 ans, Renard reste l’une des joueuses emblématiques du football français.

Tags