URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/culture/dernier-jour-pour-se-rendre-lexposition-chasseurs-de-poubelles-de-yagor RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Dernier jour pour se rendre à l'exposition "Chasseurs de poubelles" de Yagor

La galerie T&T et Artruche à Jarry, présentent du 9 Septembre au 7 Octobre  l'exposition Chasseurs de Poubelles de l'artiste abidjanais Yagor. Artiste-peintre ivoirien, diplômé de l'Institut supérieur des arts et de l'action culturelle d'Abidjan, Yagor est un acteur incontournable de la scène artistique contemporaine de Côte d'Ivoire.
Par Maïté Elso avec Christophe Langlois
Par Maïté Elso avec Christophe Langlois
Image
L’exposition a débuté le 9 septembre dernier
légende image principale
L’exposition a débuté le 9 septembre dernier

Au croisement entre l'art abstrait, l'art symbolique, le réalisme et l'art brut, Yagor met en lumière ceux qui restent dans la pénombre. Tel est le cas dans la série d'œuvres présentée où l'expression plastique interroge le quotidien d' "enfants chasseurs de poubelles". Influencé par Jean-Michel Basquiat avec qui il partage le vécu traumatisant d'un accident de voiture, accident révélateur, lui permettant de remettre en question son existence et le monde qui l'entoure, et en s'appuyant sur ses propres expériences de vie,

L'homme ami et pire ennemi

Yagor présente l'Homme en tant qu'être vivant ambivalent, à la fois ami et pire ennemi de sa propre existence vis-à-vis de lui même et des autres. Ses supports plastiques multiples et variés, issues de la récupération telle que des plaques métalliques, du tissu de sac de riz ou de ciment, ainsi que du papier journal, dépeignent la société contemporaine africaine reflet d'une actualité mondiale plongée dans d'absurdes réalités. Ici, il est question du quotidien d'enfants et de familles en Côte d'ivoire qui n'ont comme seuls lieux de survie la décharge publique, des maisons inachevées ou des tombes de cimetière.

A l'indifférence totale d'une société décrite comme "éclairée" et civique, la survie choquante est marquée par des personnages énigmatiques aux bouches grandes ouvertes et aux physiques errants. Les formules scientifiques incrustées à vif comme des tags de rébellion accentuent la violente précarité réduisant l'humain à d'indifférentes suites mathématiques.

Comment s'y rendre ?

L'exposition Chasseurs de Poubelles de l'artiste abidjanais Yagor. La galerie T&T et Artruche Rue Ferdinand Forrest, Jarry Baie-Mahault

Rubrique
Compte Twitter auteur
@boisergent

À lire également