URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/culture/le-football-ma-passion RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Le football.... ma passion !

Elève de 1ère au lycée Centre Sud Ducos, Aymeric Larcher est ce que l’on appelle un fou du foot. Il aime en parler. Il veut même en faire une profession. Non pas comme joueur mais comme journaliste-commentateur sportif. Aymeric s’est créé son blog et a ouvert un compte twitter pour faire partager sa passion pour le ballon rond sans délaisser pour autant son travail scolaire. Sa maman y veille d’ailleurs. Au cas où il aurait tendance à l’oublier. « RCI+, visions d’ici et d’ailleurs » lui offre la possibilité de partager un peu plus son amour du ballon rond.
Par Jean-Philippe LUDON, @jpludonrci
Par Jean-Philippe LUDON, @jpludonrci
Image
J’ai une grande passion dans la vie : c’est le football ! Bizarrement quand j’étais petit, à l’âge de huit ans, je détestais les moments où je n’avais pas le contrôle de la télévision. Pire encore, je détestais regarder du football lorsque c’était l’heure de mes dessins animés. Ces moments se passaient souvent pendant le week-end, et d’ailleurs je ne comprenais pas ça ! Je n’avais pas trop de choix, c’était soit choisir l’ennui, soit regarder du foot. Généralement, je choisissais la deuxième option, et c’est probablement à ce moment-là que débuta ma passion.
Pendant mon enfance, je n’ai fait que regarder des matchs de football à la télévision. Je n’ai réellement jamais eu l’occasion de regarder un match en dehors de l’écran. Néanmoins, je jouais beaucoup au foot dans la cour de l’école, ce qui me donna envie de m’inscrire une année au club de ma commune, l’Union Sportive Diamantinoise.
Mais en vérité, ma passion pour ce sport s’accélérera en 2009. Cette année-là je découvris pour la première fois l’Europe, et de plus je vécus un moment inoubliable, je suis rentré dans le stade du FC Barcelone : le Camp Nou ! J’ai eu l’occasion de visualiser en vrai tout ce que je voyais à la télé en une matinée. J’ai vu les vestiaires, les tribunes, et même les trophées qui se trouvaient dans les vitrines du musée du club. D’ailleurs, c’est ce qui m’avait le plus émerveillé !

Rubrique

À lire également