URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/economie/croisieres-la-guadeloupe-croule-sous-les-demandes RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Croisières : la Guadeloupe croule sous les demandes

La saison des croisières a commencé aujourd’hui et elle s’annonce excellente. Pas moins de 171 escales sont programmées à Pointe à Pitre et Basse-Terre cette saison, soit une augmentation de 25 à 30% par rapport à l’an dernier.
Par Cécile Rémusat
Par Cécile Rémusat
Image
De 25 à 30% d'escales en plus cette saison
légende image principale
25 à 30% d'escales en plus cette saison

Ce sont 50 bateaux de croisières en plus qui sont attendus cette saison. Sachant que cela partait déjà très bien, avec 110 à 120 escales pour Pointe à Pitre et Basse Terre. Ce sera donc au total 171 escales, et même 230, si l’on prend en compte Les Saintes, Marie-Galante et Deshaies.

7 nouvelles compagnies

On attend 7 nouvelles compagnies parmi lesquelles Pullmantur, Aida, Thomson Cruises, Carnival UK. Certains navires sont aussi deux fois plus gros qu’avant : MSC Fantasia par exemple, passe de 2000 à 4000 passagers. La saison démarre doucement en ce mois d’octobre, avec 5 à 6 escales, puis en novembre, ce sera quasiment une par jour et dès décembre si tout va bien ça ne s’arrêtera plus. 1 bateau par jour et même 2, avec d’ores et déjà 38 doubles escales annoncées ! Et une quadruple escale fin mars : une à Pointe-à-Pitre, une à Basse-Terre, une aux Saintes et une à Deshaies, en moins de 24 heures donc. Et les compagnies font de nouvelles demandes chaque jour.

Le rythme de croisières d’avant 2009 !

En fait, les chiffres devraient être tellement bons qu’ils pourraient dépasser ceux d’avant 2009.  Et pourtant, quand on parle avec Olivier Michel, directeur du pôle accueil croisière nautisme au CTIG, l’heure n’est pas à la fanfaronnade. Le CTIG n’oublie pas que tout cela est dû aux ravages des ouragans Irma et Maria chez nos voisins. Autre raison de rester prudent la saison cyclonique qui est loin d'être terminée.

Rubrique
Compte Twitter auteur
@boisergent

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également