URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/economie/fort-de-france-case-pilote-reliees-par-la-mer-partir-du-2-juin RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Fort-de-France - Case-Pilote reliées par la mer à partir du 2 juin

Annoncée déjà à deux reprises en moins d'un an, l'ouverture de la ligne maritime entre Fort-de-France et Case-Pilote sera effective au 2 juin 2017. C'est en tout cas ce qu'affirment la CTM et le transporteur.
Par Karl Lorand, Peggy Saint-Ville et Pascal Michaux
Par Karl Lorand, Peggy Saint-Ville et Pascal Michaux
Image
vedette maritime fort-de-france case-pilote
légende image principale
Le Pearl island assurera la liaison sur la côte nord caraïbe. ©P.M./RCI Martinique

C'est sans doute la fin d'un vieux serpent de mer. Une date a enfin été arrêté pour le lancement de la liaison maritime entre Fort-de-France et Case-Pilote. Les premiers passagers pourront effectuer la traversée à partir du 2 juin 2017. Après le 1er juillet 2016 puis le 7 avril 2017, cette fois devrait être la bonne. La CTM et le transporteur ont longtemps discuté pour arriver à un terrain d'entente.

Les négociations entre la Collectivité Territoriale de Martinique et les Vedettes Tropicales, titulaire de la délégation de service publique, ont permis un accord sur une nouvelle grille tarifaire. "Nous avons du faire le nécessaire. La tarification était trop importante. Nous avons fait une modification au contrat. Le tarif actuel est de 2,80 euros l'allé simple et de 5 euros l'allé retour contre 5 euros l'allé simple et 7 euros l'allé-retour auparavant", précise Louis Boutrin, Conseiller Exécutif de la CTM en charge des transports.

La liaison maritime sera donc 60 centimes d'euros plus chère que la liaison terrestre.

Le Pearl Island, la vedette qui assurera les rotations entre les deux communes, naviguera de 5 h 30 du matin à 19 heures le soir du lundi au vendredi. Le samedi les rotations seront assurées jusqu'à 18 h 30. "C'est un bateau de 19m60, qui peut embarquer 132 passagers. L'équipage sera composé de trois membres, un capitaine et deux mécaniciens-matelots", Benoît Emmanuel, le directeur d'exploitation de Vedettes Tropicales. Prêt à naviguer depuis un an, le Pearl Island mettra 25 minutes pour relier le bourg de Case-Pilote à la Pointe-Simon.

Une nouvelle articulation avec les taxis collectifs

Outre les trois parkings mis en place par la municipalité, une articulation avec les chauffeurs de taxis collectifs aurait été trouvé. "Il reste à accompagner les taxico sur des dessertes fines. Sur les 4 présents dans la commune, 3 seront affectés à un transport périurbain et le dernier continuera d'exploiter la ligne entre Case-Pilote et Fort-de-France via la RN2", explique Louis Boutrin.

Si cette nouvelle organisation du transport semble limpide pour le conseiller exécutif, les chauffeurs ne l'entendent pas vraiment de cette oreille. "En ce qui nous concerne, personne ne nous a jamais contacté. Monsieur Boutrin déclare des choses dont nous ne sommes pas au courant. C'est un manque de respect vis à vis de la population du nord et des transporteurs de Case-Pilote. Par conséquent, si il devait y avoir accord, il aurait été signé en mairie avec l'exécutif, avec le maire, avec les transporteurs", affirme Gérard Almon, chauffeur.

Ce dernier reconnait néanmoins avoir rencontré Louis Boutrin. "Nous l'avons rencontré à la CTM mais nous n'avons pas eu d'accord avec lui puisqu'il nous demandait encore de faire un transport aux risques et périls à hauteur d'1 euro. Ce n'était pas possible et nous lui avons demandé de nous faire une convention de service public. Il nous a dit que ce n'était pas possible. L'idéal c'est de nous associer avec le transport maritime, on ne demande que ça", précise Gérard Almon.

Reste à savoir si cette nouvelle organisation communale du transport, voulue visiblement par tous, sera définitivement entérinée avant le 2 juin 2017.

Tags (Étiquettes)
Rubrique
Autres articles recommandés
Société
-   
Fort-de-France Martinique
La liaison maritime Case-Pilote/Fort-de-France reportée
Vendredi 7 avril 2017, devait être lancée la liaison maritime entre Case-Pilote et Fort-de-France. Mais selon la CTM, les bateaux ...
Réactions

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également