Le Canard se paye "les bus fantômes de la Martinique"

Le TCSP épinglé dans l'édition du Canard Enchaîné parue ce matin ! L'hebdomadaire satirique évoque une "situation ubuesque" avec des bus qui ne fonctionnent pas alors que tout est prêt depuis deux ans. Alfred Marie-Jeanne est aussi accusé de "bloquer le projet".
Par Aline Druelle
Par Aline Druelle
Image
Le TCSP épinglé dans l'édition du Canard Enchaîné parue ce matin ! L'hebdomadaire satirique évoque une "situation ubuesque" avec des bus qui ne fonctionnent pas alors que tout est prêt depuis deux ans.
légende image principale
"Les bus fantômes de la Martinique" par le Canard Enchaîné (©AD)

En page 4, le titre "Les Bus Fantômes de la Martinique" donne déjà le ton. Dans l'article, le Canard Enchaîné se fait le relais des inquiétudes et de la perplexité de Bruxelles qui ne comprendrait pas pourquoi "la ligne pour laquelle un chèque de 61 millions d'euros a été versé n'est toujours pas en service" et qu'aujourd'hui les "14 bus à 1 million d'euros pièces tournent à vide dans leur centre de maintenance". Et le Canard d'ironiser sur les BHNS, les "Bus à Haut Niveau de Service" : "ça ne s'invente pas" peut-on ainsi lire.

La situation est "ubuesque" pour l'hebdomadaire qui évoque aussi une «histoire à la Clochermerle" en pointant du doigt dans ses colonnes Alfred Marie-Jeanne, accusant "l'homme fort de l'île" de "torpiller un chantier lancé par son prédécesseur" avec l'argument d'une "facture trop salée".

Mais selon le journal, la patience de Bruxelles a atteint ses limites, malgré le test du TCSP réalisé en mars 2017. La Commission Européenne aurait ainsi donné au préfet un dernier délai, jusqu'à la fin du mois. Sans quoi les fonds versés pourraient bien être repris.

Tags (Étiquettes)
Rubrique
Compte Twitter auteur
@AlineDruelle

À lire également