URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/economie/les-chefs-dentreprises-inquiets-face-au-prelevement-la-source RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Les chefs d'entreprises inquiets face au prélèvement à la source

La réunion organisée mardi soir (25 avril 2017) par Martinique Développement et les finances publiques n'a pas apaisé les craintes des chefs d'entreprises face au prélèvement de l'impôt à la source. Ils craignent des tensions au sein de leurs structures.
Par Karl Lorand et Jean-Marc Pulvar
Par Karl Lorand et Jean-Marc Pulvar
Image
prélèvement à la source rencontre
légende image principale
Les chefs d'entreprises deviendront les collecteurs de l'impôt. ©JMP/RCI Martinique

Organisée mardi soir dans les locaux de la CTM, la rencontre entre les services des finances publiques et les chefs d'entreprises se voulait pédagogique. Il fallait expliquer à ces derniers comment procéder au prélèvement de l'impôt directement sur le salaire des employés. La mesure entrera en vigueur le 1er janvier 2018. 

Mais force est de constater que la perplexité voire l'agacement régnait à l'issue de la réunion.

"Je ne suis pas rassurée du tout. Je suis même un peu dubitative devant le fait qu'on puisse accepter ça. D'autant plus qu'il n'y a pas d'accompagnement", commentait une chef d'entreprise à l'issue de la réunion. "Cela mettra un mauvais climat dans les entreprises", craignait une autre.

Dans l'ensemble, tous et toutes déploraient l'absence d'accompagnent de la part de l'Etat dans cette nouvelle mission confié aux dirigeants d'entreprises. "Encore une fois c'est l'entreprise qui doit tout assumer. Après la mutuelle obligatoire des salariés, maintenant ce sont les impôts. Ce sont des coûts supplémentaires qui vont impacter lourdement l'entreprise", déplorait une spécialiste des ressources humaines.

Les impôts seront prioritaires

Certains participants ont évoqué la situation de salariés sous le coup de saisie notamment de pensions alimentaires. "Que devons nous faire dans ces cas là ?". Réponse des services de l'Etat : "les impôts passeront avant".

Du côté du MEDEF, si l'on se félicite de la mise en place du prélèvement à la source, on demande une période transitoire pour l'application de la mesure avec une mensualisation avant le prise en charge par les entreprises.

Bernard Edouard, le président du Medef, était l'invité de Jean-Marc Pulvar :

Tags (Étiquettes)
Rubrique
Autres articles recommandés
Société
-   
Martinique
Impôts : l'Etat met le paquet sur la déclaration en ligne
Présentée ce mercredi matin (19 avril 2017) au siège de Finances Publiques à Fort-de-France, la campagne de déclaration des revenu...
Réactions

Commentaires

Et pourquoi, êtes vous inquiets ? Est-ce parce que vous ne pourrez pas frauder ? Sachez que pratiquement tous les autres pays d'Europe sont déjà au prélèvement à la source.
D'ailleurs, fraude fiscale est largement inférieure dans tous ces pays.
Alors,je dis GO...............

Soumis par Madouce (non vérifié) le ven 05/05/2017 - 10:32

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également