L'Europe continue d'investir à Cuba

La chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini a annoncé ce jeudi de nouveaux investissements et contrats avec Cuba et souligné la volonté de l'Union européenne d'accompagner la transition politique "historique" en avril.
Par Alexandre Giraud
Par Alexandre Giraud
Image
La Havane Cuba
légende image principale
La Havane Cuba

"Un nouveau chapitre dans nos relations et d'avantage d'investissements et de relations économiques avec Cuba". C’est par ses propos tenu à la Havane que Federica Mogherini, a cloturé sa visite de deux jours à Cuba. Elle a cependant tenu à souligner que "la situation des droits de l'homme" dans le pays est toujours importante pour l'UE. 

Au cours de cette visite, consacrée à la mise en œuvre de l'accord historique "de dialogue politique et de coopération" conclu en décembre 2016, la Haute représentante de l'UE pour les Affaires étrangères a souligné le souhait de l’Europe "d'accompagner (...) la transition présidentielle sur l'île", qu'elle a qualifiée d'"étape historique". Raúl Castro abandonnera la présidence le 19 avril prochain. Un dirigeant de la nouvelle génération devrait lui succéder pour la première fois depuis 1959. Sur le plan économique, l'UE est devenue en 2017 le premier partenaire commercial de l'île. Elle était jusqu'alors son premier investisseur étranger. 

Les échanges commerciaux entre les deux parties ont dépassé 2,4 milliards de dollars en 2016. La chef de la diplomatie européenne a signé trois accords de coopération avec Cuba pour un montant de 49 millions d'euros, dans les secteurs des énergies renouvelables de l'agriculture et de la culture. Le premier Conseil conjoint entre l'UE et Cuba se réunira le 28 février "pour avancer sur les accords" de coopération, et à la fin de mois, une délégation de la Banque européenne d'investissement se rendra sur l'île pour "étudier" des accords conjoints, a souligné la représentante européenne. 

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également