URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/education/des-syndicats-favorables-lecole-des-deux-ans RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Des syndicats favorables à l'école dès deux ans

L'école obligatoire dès trois ans et ouverte au tout petit de deux ans. Ce sont les pistes envisagées par le gouvernement. Des propositions qui reçoivent l'approbation de certains syndicats même si la question des effectifs enseignants est toujours en suspend.
Par Karl Lorand et Clara Vincent
Par Karl Lorand et Clara Vincent
Image
école maternelle
légende image principale
©Académie Martinique

L’école maternelle sera obligatoire à partir de la rentrée 2019. Emmanuel Macron l’a annoncé mardi en ouverture des Assises de la maternelle.

Le gouvernement a en effet décidé d’abaisser de six à trois ans l’obligation d’instruction. Une annonce qui ne changera pas grand-chose chez nous en Martinique puisque à la rentrée 2017, le taux de scolarisation des enfants de 3 ans était de 100% (contre 97% au niveau national).

Concernant, les tout-petits de 2 ans, le taux de scolarisation est beaucoup plus élevé chez nous en Martinique 33,9% contre 11,7% niveau national. Mardi, Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Education nationale a déclaré que la scolarisation à 2 ans ne devait pas être systématisée... Il faudrait avoir une approche au cas par cas.

Au niveau local, les syndicats d'enseignants sont plutôt favorables à cette scolarisation dès deux ans. "On a noté que la scolarisation précoce était un facteur de réussite notamment pour les enfants qui sont les plus éloignés de la culture scolaire. À cet âge là, il y a des modalités d'apprentissage, on travaille beaucoup le langage. Il faut qu'on amène les enfants à construire un nouveau rapport au langage. On développe chez eux le goût de l'apprentissage, le désir de découvrir le monde et de découvrir ce qui après deviendra une discipline comme les mathématiques", explique Marie-Michelle Toussaint, secrétaire générale du SE-UNSA.

Tags (Étiquettes)
Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
------------------------

À lire également