URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/faits-divers/affaire-du-kidnappe-ou-est-la-victime RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Affaire du kidnappé: où est la victime ?

On en sait un peu plus sur les auditions opérées par les enquêteurs de la DIPJ dans l’affaire du kidnappé du mois dernier. Comme annoncé en exclusivité sur RCI hier vendredi, trois suspects ont été interpellés en milieu de semaine, présentés à un juge puis écroués. Le mobile de cet enlèvement serait lié à des affaires de stupéfiants. La victime reste portée disparue.
Par Rinsy Xieng
Par Rinsy Xieng
Image
Police judiciaire
légende image principale
Police judiciaire

Trois hommes âgés d’une trentaine d’années, mis en examen et placés en détention provisoire le temps de procéder à d’autres investigations complémentaires. L’objectif, retrouver le disparu mais il y a peu de chance qu’il soit encore en vie, c’est la thèse envisagée.

Les auditions n’ont pas permis d’en savoir plus car les suspects seraient restés vagues, se rejetant les responsabilités pour deux d’entre eux, le troisième nierait en bloc son implication. Les premiers auraient indiqué avoir participé à l’enlèvement mais contraints et forcés par d’autres personnes dont ils ne connaissent pas l’identité. Ils auraient livré la victime à des individu à bord d'un fourgon. Ils ignorent donc ce qu’il est advenu par la suite.

Une version plutôt étrange. Est-ce un moyen de défense ou la vérité ? Il appartient aux policiers de le déterminer. En tout cas, l’information judiciaire ouverte dès les premiers jours se poursuit. Pour rappel, l’homme de 29 ans au lourd passé délictuel, avait été enlevé dans la nuit du 8 au 9 mars dernier en plein centre ville de Pointe-à-pitre, sous les yeux d’une amie elle-même blessée par des tirs. Le mystère demeure donc sur l’endroit exact où se trouve aujourd’hui le kidnappé.

Rubrique

Commentaires

Bonjour, il faut en finir avec la violence en Guadeloupe, c'est trop, pour un oui pour un non on tue à tort et à travers, c'est une image négative pour une petite île comme ça, c'est lamentable. Avant c'était mieux mais avec le phénomène de drogue et de trafic en tout genre la situation s'est empirée. Mauvaises fréquentations, certains parents qui n'assument pas leurs autorités parentales, certaines femmes qui ont plusieurs enfants avec des mecs différents et qui ne prennent pas leurs responsabilités, tout ça aussi en est la cause. Y'en a marre de la VIOLENCE. BASTA.

Soumis par FORCLOT (non vérifié) le lun 01/05/2017 - 14:14

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également