URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/faits-divers/des-propos-racistes-en-plein-restaurant RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Des propos racistes en plein restaurant

Un artisan alors qu’il déjeunait tranquillement dans un restaurant de Rivière-Sens, à Basse-Terre, aurait mercredi vers 13h été violemment pris à parti par un autre individu, qui aurait tenu des propos racistes d’une extrême violence, une agression verbale suivie d’un vol et de menaces de mort.Plainte a depuis été déposé. Les associations antiracistes devraient être saisies.
Par Rinsy Xieng
Par Rinsy Xieng
Image
La scène est racontée par Maître harry Nirelep, avocat qui déjeunait lui aussi dans ce restaurant et qui s'est immédiatemment porté conseil auprès de la victime présumée:
"J'ai été témoin direct, alors que je déjeunais avec un confrère dans un restaurant de Rivière-Sens (Gourbeyre - Basse-Terre), d'une agression raciste d'une étonnante violence. A une table voisine de la mienne, déjeunait paisiblement un jeune guadeloupéen. Arrive un homme jeune, dont rien n'indiquait qu'il pût être victime d'une quelconque altération mentale. Tout d'un coup, on entend cet individu s'en prendre, sans raison, à mon jeune voisin:"Sale nègre ! Fils de pute! Esclave ! Fils de vieille négresse ! les nègres ont toujours été des chiens, makak ! Un petit nègre comme toi, ne peut pas faire peur, je vais te faire tuer, sale petit nègre ! " Je comprends alors, que l'auteur de ces propos agressifs et racistes est un héritier d'une grande famille, convaincu que son appartenance ethnique comme ses antécédents historiques d'esclavagiste, lui conféraient l'impunité. Avec la complicité active de son amie, il va commettre de graves dégradations sur le véhicule professionnel de l'intéressé, va lui dérober son matériel et son outillage. La victime a déposé plainte pour injures racistes, dégradation de bien, vol, menace de mort. Des personnes présentes dans le restaurant se sentant visées, envisagent également de déposer plainte. Dès demain, la LICRA, le MRAP, la Ligue des Droits de l'Homme seront informés et invités à se constituer partie civile."
Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également