URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/faits-divers/du-sang-danimal-dans-le-hall-de-la-ctm-trois-artistes-auditionne-par-la-police RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Du sang d'animal dans le hall de la CTM : trois artistes auditionné par la police

Trois artistes ont été entendus mardi (13 juin 2017) au commissariat de police de Fort-de-France. Ils étaient convoqués pour avoir répandu du sang de porc dans la hall de l'hôtel de la CTM. Une performance selon eux, un acte de vandalisme selon la CTM.
Par Karl Lorand et Clara Vincent
Par Karl Lorand et Clara Vincent
Image
assaupamar commissariat artistes
légende image principale
Les artistes auditionnés ont pu compter sur le soutien des militants de l'Assaupamar. ©C.V./RCI Martinique

Le 7 mars dernier, ils avaient écrit avec du sang animal sur le sol de l’agora de la CTM pour réclamer une politique culturelle plus développée en Martinique.

performance vandalisme artistes ctm
Le 7 mars dernier, les artistes en colère avait inscrits le mot "Sakrifis" sur le sol de l'agora de la CTM avec du sang de porc.

La collectivité avait porté plainte.

Hier matin, 3 des 4 artistes ont été convoqués au commissariat de police de Fort de France. Une audition libre à laquelle les ont accompagné les militants de l’ASSAUPAMAR. "Nous réclamons tout simplement que les artistes et la culture martiniquaise soient respectés. Et on ne peut pas dans une maison dite Collectivité Territoriale de la Martinique chasser des Martiniquais qui veulent tout simplement mettre en avant la culture martiniquaise. Cette plainte est une trahison de l'esprit de l'esclave Romain. Je rappelle que l'esclave Romain on avait confisqué son tambour, on l'avait cassé parce que ça dérangeait. Et c'est exactement la même chose. La CTM préfère faire des concerts de Verdi venus de la France. Ce qui vient d'ailleurs on leur déroule le tapis rouge et ce qui vient de chez nous on nous envoie la police", affirme Olivier Bérisson, le président de l'ASSAUPAMAR.

"Je suis doctorante en musicologie. Je suis mère de famille donc je n'ai autre chose à faire que d'être auditionnée pour une performance artistique à l'Agora de la CTM. On nous traite de voyou, de personnes qui ont dégradé mais la dégradation culturelle vient des politiques depuis très longtemps. Et nous nous sommes en train de dénoncer ça. Notre mission c'est surtout de développer la culture chez nous et ne pas avoir des bribes d'intervention", a réagé Artana à l'issue de son audition par les forces de l'ordre.

Un artiste doit encore être auditionné. Il se trouve actuellement hors du département. Aucune date d'audition n'a été précisée. 

Rubrique

À lire également