URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/faits-divers/le-copilote-aux-commandes-de-lavion-une-procedure-tout-fait-normale RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Le copilote aux commandes de l'avion : " Une procédure tout à fait normale"

Après analyse des boîtes noires, la commission nationale indonésienne de sécurité des transports (NTSC) a révélé que le copilote martiniquais Rémi Plésel était aux commandes de l'Airbus Air Asia qui s'est écrasé le 28 décembre 2014 en mer de Java avec à son bord 162 personnes.
Par Karl LORAND
Par Karl LORAND
Image
Selon la Commission nationale indonésienne de sécurité des transports qui a révélé le contenu des boîtes noires, le capitaine "assis à gauche", surveillait le vol. Une révélation qui a surpris les profanes de l’aéronautique.

Selon les professionnels de l’aviation, il n’y a aucune différence entre le capitaine et le copilote. « Les deux sont pilotes, les deux ont la fonction de pouvoir décoller et faire atterrir un avion. Pourquoi il y en a deux c’est parce que le travail en équipe permet une meilleur sécurité. » a affirmé Jean-Philippe Ho You Fat, officier pilote de ligne.

Dans l’aviation, c’est la sécurité du vol et des passagers qui prime. A titre d’exemple les 2 pilotes ont des plateaux repas différents - élaborés dans des chaînes alimentaires différentes - cette mesure a pour but d’éviter les intoxications alimentaires simultanées. « Si il y a un pilote qui est en défaillance, celui qui est à gauche ou à droite peut reprendre le commandement de l’avion et ramener les passagers en toute sécurité au sol.»

Etre aux commandes de l’avion est – ce que cela pose problème ?

« Pas du tout » répond Jean-Philippe Ho You Fat « c’est une procédure tout à fait normale ». Le copilote et le commandant de bord se partagent les tâches, « c’est toujours une décision collégiale qui est validée par le commandant de bord qui est assis à gauche. »

Rien d'anormal donc au fait que Rémi Plésel eut été aux commandes de l’appareil à un moment donné.

Audrey Ollon


Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également