URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/faits-divers/les-narcotrafiquants-jettent-la-drogue-la-mer-mais-sont-quand-meme-condamnes RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Les narcotrafiquants jettent la drogue à la mer mais sont quand même condamnés

Repérés au large de Sainte-Lucie et de Saint-Vincent, trois narcotrafiquants ont été interpellés et remis aux autorités françaises. Jugés hier à Fort-de-France, ils ont été condamnés à 4 ans de prison ferme même si l'objet de leur forfait avait été jeté par dessus bord.
Par Karl Lorand
Par Karl Lorand
Image
Hélicoptère Panther
légende image principale
C'est grâce au travail du Panther que les trois trafiquants ont pu être interpellés et condamnés. ©Creative Commons

Hier après-midi (19 décembre 2018), le tribunal correctionnel de Fort-de-France a condamné trois hommes d'origine Sainte-Lucienne à quatre ans de prison ferme et 10 ans d'interdiction de territoire. Ces trois individus étaient jugés pour trafic de stupéfiants alors que leur cargaison n'avait pas été retrouvée. Selon les autorités, c'est la première fois qu'une telle condamnation est prononcé en Martinique malgré l'absence d'éléments matériels.

Il faut dire que les circonstances de leur interpellation a joué contre les trois hommes. En effet, un mois plus tôt, le samedi 17 novembre 2018 en fin d'après-midi, l’aéronef Falcon 50 de la marine nationale, puis par l’hélicoptère Panther de la frégate Germinal confirment la présence d'un navire à l'ouest du Canal de Sainte-Lucie.

Sommé de s'arrêter par l'hélicoptère, l'équipage de ce qui s'avère être un go-fast refuse d'obtempérer dans un premier temps. Subitement les trois hommes décide de stopper nette leur embarcation. L'interpellation se passe alors dans le calme sans que les hommes de la marine n'ait recours à des tirs de sommation.

Lors de la fouille du bateau aucun stupéfiant n'est retrouvé à bord, toutefois la caméra d'observation de l'hélicoptère Panther a pu filmer les trafiquants en train balancer des ballots par dessus bords. Des ballots qui ont immédiatement coulés.

Ces images couplées au travail des enquêteurs de l'OCRTIS de Fort-de-France ont permis d'établir la responsabilité des trois hommes dans un trafic de stupéfiants.

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
------------------------

À lire également