URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/faits-divers/philippe-ponsar-sera-t-il-juge-en-martinique RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Philippe Ponsar sera t-il jugé en Martinique ?

Les avocats de Philippe Ponsar - le meurtrier présumé de Francette Pierre-Emile- souhaitent que leur client soit jugé par une autre juridiction. Une première tentative de la requête en dépaysement de ce dossier a échouée.
Par Karl LORAND
Par Karl LORAND
Image
Les avocats de Philippe Ponsar ont introduit auprès du procureur général de la Cour d’appel de Fort-de-France une requête en dépaysement de ce délicat dossier qui avait tenu en haleine la Martinique début décembre 2014.

Pour rappel l’enseignante du Couvent de Cluny - bien connue au sein de son établissement - n’avait pas repris les cours dans l’après-midi du 2 décembre 2014, ce qui n’était pas dans ses habitudes. C’est son mari qui avait signalé sa disparition puis très rapidement de lourds soupçons avaient pesé sur Philippe Ponsar, l’ex petit ami de la fille de l’enseignante. Ce dernier avait été placé en garde à vue le 10 décembre 2014.
La nouvelle avait bouleversée la famille de l’enseignante, d’autant que Philippe Ponsar avait d’abord nié les faits avant de donner des indications - une semaine plus tard - sur le lieu où se trouvait le corps de Francette Pierre-Emile.

Pourquoi une requête en dépaysement ?

L'initiative des avocats de Jacques Ernest Philippe Ponsar est légitime, c'est d'ailleurs l'article 665 du code de procédure pénale qui leur donne cette possibilité dans l’intérêt - selon la formule consacrée - d’une meilleure administration de la justice de ce délicat dossier. Ce dispositif offre - si les arguments sont solides et justifiés - cette possibilité que l'affaire soit examinée par une autre juridiction.

Un choix stratégique de la défense de l’accusé qui espère sans doute que - pour l’examen du dossier - le ressenti des magistrats et des jurés ne prennent pas le dessus sur leur intime conviction. Les avocats de Philippe Ponsar n'ont finalement pas obtenu gain de cause. Le parquet général qui a été saisi a considéré qu'il n'était pas, selon lui, nécessaire de donner une suite favorable à la requête.

La défense de Philippe Ponsar a néanmoins une deuxième et dernière possibilité : saisir directement le Procureur Général de la cour de cassation; c'est ce qui a été fait. A charge maintenant pour le magistrat de valider ou pas la demande.

Pour l'heure les investigations se poursuivent. Le juge en charge du dossier a programmé une nouvelle audition de celui qui a permis de localiser le corps de Francette Pierre - Émile. Que s’est-il passé entre l'enseignante et l’ex petit ami de sa fille ? Beaucoup de zone d'ombres et des questions qui restent pour l'instant sans réponses. Les proches de Francette Pierre - Emile sont dans l'attente et cherchent toujours à comprendre ce qui a pu conduire à un tel drame.

Audrey Ollon et Jean-Marc Pulvar



Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également