URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/faits-divers/un-salarie-dey-france-renvoye-pour-avoir-publie-une-video-raciste RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Un salarié d'EY France renvoyé pour avoir publié une vidéo raciste

Cette semaine, la firme EY France a été secouée par un scandale, après la publication d'une vidéo sur les réseaux sociaux où l'on voit l'un de ses employés tenir des propos à caractère raciste. Après avoir été saisie par le CRAN, le conseil représentatif des associations noires, la direction de l'entreprise s'est engagée à le licencier.
Par Alexandre Giraud
Par Alexandre Giraud
Image
Le  CRAN s'attaque à l'auteur d'une vidéo raciste publiée sur Snapchat
légende image principale
Le président du CRAN Louis-Georges Tin s'attaque à l'auteur d'une vidéo raciste publiée sur Snapchat.

Ces derniers jours, la polémique agitait réseaux sociaux. Une pétition avait même été publiée sur Change.org pour dénoncer cette vidéo choquante diffusée sur Snapchat, dans laquelle on voyait deux jeunes gens, Vassili Delioux et Maxime Seize, tenir ouvertement des propos à caractère racistes. Bien qu'ils aient été prononcés dans un cadre privé, la vidéo a été mise en ligne et fait désormais partie du domaine public. Le Conseil Représentatif des associations noires a immédiatement saisi la direction française de la firme qui est l’un des trois plus gros cabinets d’audit au monde.

 

Le président du CRAN, Louis-Georges Tin a formulé trois demandes à la direction d'EY France : que le salarié soit licencié immédiatement, que l’entreprise porte plainte contre lui, et que ce cabinet d’audit, se fasse lui-même auditer. Selon un communiqué de presse que nous a transmis le CRAN, le PDG de l’entreprise a répondu de manière satisfaisante sur la question du licenciement, et s’est engagé à répondre sur les deux autres points d’ici la semaine prochaine. Par ailleurs, le Cran a saisi le procureur concernant cette affaire, en demandant la plus grande sévérité dans ce dossier.

Tags (Étiquettes)
Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également