URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/informations-pratiques/lancement-de-la-4eme-edition-des-batisseurs-de-paradis RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Lancement de la 4ème édition des Bâtisseurs de Paradis

La campagne de valorisation du tourisme martiniquais baptisée {{Bâtisseurs de paradis }} et lancée en 2010 en est à sa 4 ème édition cette année. La campagne au niveau des médias commence ce jeudi 8 janvier. Plusieurs {{Bâtisseurs de paradis}} prêtent leur nom et leur image au projet. Le chef Jean-Charles Brédas s’était notamment associé à la campagne de 2010.
Par Karl LORAND
Par Karl LORAND
Image
En Martinique, le tourisme est le premier secteur d’exportation, un secteur qui représente 10 000 emplois dans notre département et plus de 250 millions d’euros de recette. Des chiffres qui n’ont pas échappé aux jeunes cette année. Willem Germany - l’un d’entre eux - a 35 ans, il est à la tête d'une start-up et propose notamment des espadrilles en madras et en fibres de bananes. Ses produits sont vendus en Europe et aux Etats-Unis. Véritable coup de cœur aux Etats-Unis, ce jeune chef d’entreprise nouveau [{{bâtisseur de paradis}}->http://www.batisseurdeparadis.com/] nous en dit plus ci-après : {{{"Nous avons créé l'unique agence de valorisation de la gastronomie martiniquaise"}}} Les sœurs Biron se sont spécialisées dans la gastronomie martiniquaise revisitée. Elles aussi sont également des ambassadrices de la campagne {{bâtisseurs de paradis}} grâce à leur travail avec les martiniquais et les touristes dans différents points de l’île. Un atelier {{«Pressé de papayes au foie gras»}} a d’ailleurs déjà été proposé au public à saint Joseph avec le maître restaurateur Jean Charles Brédas. Laurence Biron présente ci-après cette activité : Parmi les nouveautés de cette nouvelle campagne, la mise en valeur des bâtisseurs de paradis dans les communes de la Martinique. Un projet de proximité qui se déroulera sur 34 semaines pour les 34 communes de l’île et qui complète les objectifs de mise en valeur du tourisme martiniquais par le biais de cette campagne.

À lire également